BFMTV

Crise au Venezuela: Macron reçoit l'un des principaux opposants à Maduro

Julio Borges face à Emmanuel Macron.

Julio Borges face à Emmanuel Macron. - Thibault Camus / POOL / AFP

Ce lundi, Julio Borges, président du Parlement du Venezuela et opposant au président Maduro, a été reçu à l'Elysée ce lundi au cours de sa tournée européenne. Dans la soirée, Emmanuel Macron a publié un communiqué où il a commenté la situation vénézuélienne.

Le président du Parlement vénézuélien Julio Borges, opposant au président Nicolas Maduro, s'est félicité lundi du soutien apporté par la France, après avoir été reçu à l'Elysée par le président Emmanuel Macron au début d'une tournée européenne. Emmanuel Macron "nous a communiqué le soutien total à l'assemblée nationale que nous représentons, qui est reconnue comme légitime", a déclaré Julio Borges à l'issue de sa rencontre avec le président français.

Ce dernier, qui ne s'est pas exprimé à l'issue de la réunion, a récemment critiqué le président socialiste Nicolas Maduro qui vient d'être confronté à quatre mois de manifestations en faveur de sa démission au cours desquelles au moins 125 personnes ont été tuées. Le Venezuela est une "dictature qui tente de se survivre", a-t-il déclaré la semaine dernière. Julio Borges a noté que l'inquiétude exprimée à l'étranger sur la situation au Venezuela était "impressionnante". "Il s'agissait d'un problème local puis régional et qui est désormais mondial", a-t-il dit.

Emmanuel Macron évoque "une réflexion européenne" au sujet du Venezuela

Selon un communiqué publié dans la soirée par l'Elysée, le président Macron "a condamné les mesures de répression prises à l'égard de l'opposition et renouvelé son attachement au respect de l'Etat de droit et à la mise en place d'un processus démocratique sain au Venezuela". "Il a ajouté qu'en l'absence de signal positif de la part du gouvernement à cet égard, la France était disposée à engager une réflexion européenne en vue de l'adoption de mesures visant les responsables de cette situation", lit-on dans le communiqué qui précise qu'Emmanuel Macron "souhaite poursuivre les efforts actuels afin qu'une aide humanitaire puisse être apportée aux Vénézuéliens, premières victimes de cette crise".

Le chef de l'Etat a en outre "rappelé la disposition de la France, avec les gouvernements d'Amérique latine et les partenaires européens, à accompagner toute initiative de nature à encourager le rétablissement d'un échange sincère entre les parties et pouvant contribuer au retour de la paix civile et de la démocratie".

R.V. avec AFP