BFMTV

Venezuela: plusieurs morts dans des manifestations, un dirigeant de l'opposition tué

Un manifestant est arrêté dans une manifestation contre le gouvernement à Caracas, au Venezuela, le 28 juillet 2017.

Un manifestant est arrêté dans une manifestation contre le gouvernement à Caracas, au Venezuela, le 28 juillet 2017. - Federico Parra - AFP

Un représentant de l'opposition a été tué dimanche, dans une manifestation contre l'Assemblée constituante voulue par le président Nicolas Maduro. Deux adolescents ont également été tués par balles.

La journée de vote pour élire les membres de l'Assemblée constituante voulue par le président vénézuélien Nicolas Maduro a été marquée par les violences. Au moins huit personnes, dont un représentant politique et un candidat à la Constituante, ont été tuées ce dimanche. 

Ricardo Campos, un dirigeant de l'opposition âgé de 30 ans, a ainsi été tué par balle dans une manifestation à Cumana, dans le nord-est du pays, quelques heures avant l'ouverture des bureaux de vote. Les circonstances de sa mort n'ont pas été précisées par le Ministère public. 

Plus tôt dans la nuit, José Felix Pineda avait été tué par balle à son domicile de Ciudad Bolivar (sud-est du pays) par un groupe ayant fait irruption à son domicile. Cet avocat de 39 ans était candidat à la Constituante.

Deux adolescents tués

Trois hommes de 28, 39 et 43 ans, ainsi que deux adolescents de 13 et 17 ans, ont également été tués par balles ce dimanche lors de manifestations contre cette assemblée dans les Etats de Mérida, Tachira et Barquisimeto à l'ouest du pays, a annoncé le parquet.

Un militaire a en outre été tué, toujours par balle, lors d'une manifestation. Ronald Ramirez, a été "atteint par un tir au niveau de la pommette gauche durant une manifestation" dans l'Etat de Tachira (ouest), frontalier avec la Colombie, a précisé le Ministère public.

Le parquet a également annoncé la mort de Marcel Pereira, 38 ans, durant une manifestation samedi dans l'Etat de Merida (ouest).

Par ailleurs, au moins quatre membres des forces de l'ordre ont été blessés dimanche par un engin explosif lors d'un affrontement avec des manifestants de l'opposition dans la capitale, Caracas. 

L.A., avec AFP