BFMTV

Valérie Pécresse moquée pour son "immersion"dans le métro parisien

Valérie Pécresse est candidate pour l'UMP aux régionales de la fin d'année 2015, et pour aller à la rencontre des votants, l'ancienne ministre ne lésine devant aucun sacrifice: elle prend même le métro pour se rendre dans le 18e arrondissement de la capitale. En "#immersion" avec le conseiller de Paris UMP Pierre-Yves Bournazel, analyse l'auteur du tweet posté sur le compte "J'ai choisi Valérie".

Et si les réactions moqueuses ont fleuri sur Twitter, le mot terme immersion, utilisé de manière maladroite, faisait référence au déplacement de l'élue sur le terrain. "Aller constater ce qui se passe à la Gare du Nord, c'est de l'immersion", a ainsi justifié le député du Val-d'Oise Jérôme Chartier, proche de Valérie Pécresse.

"Et pourquoi pas un safari", ironise l'adjoint PCF à la mairie de Paris Ian Brossat en écho à "l'immersion". Quant au député PS Olivier Faure il dresse le parallèle avec Nathalie Kosciusko-Morizet...

Une posture de communication qui permet de camper la femme politique normale, ancrée dans la réalité. Mais au final, cette image de Valérie Pécresse réveille le "moment de grâce" de Nathalie Kosciusko-Morizet. Alors candidate à la mairie de Paris, NKM avait qualifié ainsi ses voyages en métro...

"Le métro est pour moi un lieu de charme, à la fois anonyme et familier. Je prends souvent les lignes 13 et 8 et il m’arrive de faire des rencontres incroyables", expliquait-elle au magazine Elle. Et de poursuivre: "Je ne suis pas en train d'idéaliser le métro, c'est parfois pénible, mais il y a des moments de grâce".

S.A.