BFMTV

Leïla Aïchi, sénatrice EELV, bientôt exclue de son parti après avoir soutenu Pécresse

La sénatrice Leïla Aïchi.

La sénatrice Leïla Aïchi. - Bertrand Guay - AFP

Elle appartient à la gauche et déclare son soutien à Valérie Pécresse pour ces Régionales. Ce paradoxe de Leïla Aïchi, sénatrice Europe-Ecologie-les-Verts, n'est pas du goût des dirigeants de son parti. La direction d'EELV a décidé d'exclure l'élue. «Cela n'a pas encore été fait formellement, mais ça va être fait», a déclaré David Cormand, secrétaire national adjoint aux élections et aux élus.

Amie de Valérie Pécresse, la sénatrice de Paris a décidé au lendemain du premier tour des élections régionales de soutenir la candidate Les Républicains pour "montrer que la vraie écologie" est de son côté. Faisant partie de la ligne centriste d'EELV, elle a appelé au choix de la droite, en Ile-de-France, plutôt que celui de Claude Bartolone, dont les listes ont fusionnées avec celles du parti écologiste et du Front de gauche.

Une attitude qui a "déçu" les plus hautes instances écologiques. Leïla Aïchi ne "regrette rien" et assure même, dans Le Parisien, que c'est elle qui quitte le parti. "C'est un parti sectaire qui ne fait plus de l'écologie son programme, je pars sans regrets", affirme-t-elle.

Toutefois, Leïla Aïchi pourrait toujours siéger dans le groupe écologiste au Sénat. Rien administrativement ne l'en empêche, confirme David Cormand à France 3 Ile-de-France. Surtout si, l'élue venait à quitter ce groupe, celui-ci disparaîtrait car il ne compterait plus que 9 membres alors que la règle en impose au minimum 10.

J.C.