BFMTV
Présidentielle

SONDAGE BFMTV - Moins clivante, "courageuse" mais pas présidentiable: comment est perçue Pécresse?

Valérie Pécresse à Cavaillon, le 6 janvier 2022.

Valérie Pécresse à Cavaillon, le 6 janvier 2022. - Pascal Guyot

Selon une nouvelle enquête Opinion 2022 menée par notre partenaire Elabe pour BFMTV, "L'Express" et SFR, la candidate des Républicains est jugée courageuse et dynamique mais pas proche des préoccupations des Français.

Elle figure parmi les principaux adversaires d'Emmanuel Macron. Sortie victorieuse de la primaire des Républicains, Valérie Pécresse fait la course avec Marine Le Pen pour être qualifiée au second tour de l'élection présidentielle selon plusieurs récents sondages.

Première invitée de "La France dans les yeux", un nouveau rendez-vous dédié à la campagne présidentielle et présenté par Jean-Jacques Bourdin, la présidente de la région Île-de-France est également au cœur de la nouvelle enquête Opinion 2022 menée par notre partenaire Elabe pour BFMTV, L'Express et SFR.

Selon ce nouveau sondage, trois traits d'image (sur les treize testés) ressortent chez la candidate LR: Valérie Pécresse est jugée dynamique (55%), courageuse (55%) et autoritaire (51%) par une majorité de Français interrogés.

Sondage Elabe pour BFMTV le 18 janvier 2022.
Sondage Elabe pour BFMTV le 18 janvier 2022. © BFMTV

Jugée moins arrogante que Macron, Le Pen et Zemmour

La présidente de la région Île-de-France dispose par ailleurs de l'image la moins clivante par rapport à Emmanuel Macron, Marine Le Pen et Éric Zemmour, les trois autres personnalités politiques testées par l'enquête.

Seuls 49% de Français la jugent arrogante contre 55%, 51% autoritaire, et 38% inquiétante, des chiffres bien en deçà de ceux observés chez ses adversaires.

Elle est aussi jugée comme étant la personnalité citée la plus compétente - à égalité avec Emmanuel Macron - face à la candidate du Rassemblement national (40%) et celui de Reconquête (27%).

Sondage Elabe pour BFMTV le 18 janvier 2022.
Sondage Elabe pour BFMTV le 18 janvier 2022. © BFMTV

Devant sur la santé et l'environnement, distancée sur la sécurité

Valérie Pécresse est la personnalité, parmi les quatre testées, dont les Français font le plus confiance pour mener une bonne politique en matière de santé et d’environnement (42% et 35%), juste devant Emmanuel Macron (38% et 32%) et Marine Le Pen (36% et 30%). Éric Zemmour est nettement distancé sur ces deux enjeux (23% et 21%).

Sur le thème de l’économie - pouvoir d’achat et emploi - Valérie Pécresse (38%) fait jeu égal avec Emmanuel Macron (37%) et Marine Le Pen (36%). Sur cet enjeu aussi, Eric Zemmour pâtit, en comparaison, d’un déficit de confiance (24%).

Concernant la sécurité et l’immigration, Marine Le Pen est la personnalité qui dispose de la plus grande crédibilité (50% des Français lui font confiance sur ces deux enjeux), nettement devant Valérie Pécresse (41% sécurité, 35% immigration) et Éric Zemmour (39% et 42%). Emmanuel Macron est comparativement celui qui dispose de la plus faible confiance (37% et 29%) sur ces thèmes.

Sondage Elabe pour BFMTV le 18 janvier 2022.
Sondage Elabe pour BFMTV le 18 janvier 2022. © BFMTV

Seuls 35% la jugent capable de réformer le pays

Valérie Pécresse est cependant jugée moins présidentiable qu'Emmanuel Macron: 50% des personnes sondées estiment que l'actuel chef de l'État a les qualités nécessaires pour être président de la République contre 38% pour la candidate des Républicains. À titre de comparaison, Marine Le Pen et Éric Zemmour sont loin derrière avec respectivement 35% et 21% des Français interrogés qui les jugent présidentiables.

En outre, seuls 35% des personnes interrogées la juge capable de réformer le pays contre 41% pour Emmanuel Macron et Marine Le Pen.


Échantillon de 1003 personnes représentatif des résidents de France métropolitaine âgés de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. L'interrogation a été réalisée par internet entre le 14 et le 17 janvier 2022.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV