BFMTV
Présidentielle

Présidentielle: Bertrand Delanoë, l'ancien mentor d'Anne Hidalgo, soutient Emmanuel Macron

Emmanuel Macron et Bertrand Delanoë à Tunis le 1er février 2018

Emmanuel Macron et Bertrand Delanoë à Tunis le 1er février 2018 - Eric FEFERBERG / POOL / AFP

L'ancien maire de Paris a fait savoir qu'il voterait pour Emmanuel Macron. Ses relations avec Anne Hidalgo, son ancienne adjointe à la mairie de Paris, se sont beaucoup distendues ces dernières années.

Un soutien sans surprise mais bien cruel pour Anne Hidalgo. L'ancien maire de Paris, Bertrand Delanoë, a expliqué "en petit comité" qu'il voterait pour Emmanuel Macron le 10 avril prochain.

"J’ai voté pour lui (en 2017, NDLR) en espérant qu'il soit un bon président, je vote pour lui en 2022 en sachant qu'il sera un bon président", a rapporté le JDD ce dimanche.

Des relations très tendues avec son ex-dauphine

Ce geste pour le locataire de l'Élysée n'est pas une surprise pour l'équipe de campagne de la candidate socialiste. Présent dans la capitale la semaine dernière, celui qui vit aujourd'hui en Tunisie avait réuni d'anciens collaborateurs, sans convier Anne Hidalgo, pourtant son ancienne adjointe à la Mairie de Paris pendant 12 ans.

"Tout le monde a bien compris qu'il soutenait Macron", avaient raconté au Parisien certains participants.

À la peine dans les sondages, la candidate socialiste aurait pourtant apprécié le soutien de son ancien mentor à qui elle a succédé à l'Hôtel de ville en 2014. Mais les relations entre les deux figures de gauche se sont distendues depuis des années. Anne Hidalgo n'avait d'ailleurs que peu goûté son soutien à Emmanuel Macron en 2017.

"Il est celui qui se rapproche le plus de mes convictions de socialiste, réformiste, Européen, réaliste", avait jugé quelques semaines avant le premier tour l'ancien édile parisien au micro de France inter.

D'autres soutiens socialistes pour le président

La maire de Paris, elle, faisait alors campagne pour Benoît Hamon, le candidat de son parti. Elle n'avait d'ailleurs cessé de croiser le fer avec le futur président lorsqu'il était ministre de l'Économie, particulièrement sur le travail du dimanche.

Bertrand Delanoë met ses pas dans ceux d'autres socialistes qui ont, eux aussi, officialisé récemment leur soutien à la macronie, comme Marisol Touraine, l'ancienne ministre de la Santé de François Hollande, ou encore François Rebsamen, maire de Dijon et ex-ministre du Travail.

Marie-Pierre Bourgeois