BFMTV

Le président de la Seine-Saint-Denis veut empêcher le meeting d'Eric Zemmour à Villepinte

Stéphane Troussel en février 2019 à Paris

Stéphane Troussel en février 2019 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Stéphane Troussel a lancé une pétition et un site pour demander au groupe Viparis, qui gère le parc des expositions de Villepinte, de refuser d'accueillir le candidat à l'élection présidentielle.

Stéphane Troussel vent debout contre le meeting d'Eric Zemmour au Parc des expositions de Villepinte, dimanche soir. Le président du département de Seine-Saint-Denis a lancé une pétition et un site pour s'opposer à la venue du candidat d'extrême droite, selon une information de France Inter, confirmée par BFMTV.

L'élu socialiste, qui affirme avoir lancé cette démarche en tant que "citoyen de Seine-Saint-Denis", adresse sa pétition au groupe Viparis qui gère le Parc des expositions pour tenter de le faire plier. Sur le site pascheznous.fr, il rappelle au groupe sa "charte de la diversité en entreprise" dans laquelle il s’engage à "promouvoir l’application du principe de non-discrimination, sous toutes ses formes".

"Ces engagements sont absolument incompatibles avec l’accueil" du polémiste poursuit Stéphane Trousset. Et d'ajouter: "L’argument économique ne peut tout justifier : non, on ne peut pas faire du 'business' avec des marchands de haine, lorsqu’on dit défendre les valeurs de la diversité".

Sur Twitter, Stanislas Rigault, président de Génération Z, a réagi, pointant "un président de département qui n’arrive rien à interdire chez lui mais qui veut empêcher un candidat à l’élection présidentielle de s’exprimer pour un meeting. Drôle de conception de la démocratie".

"De mon côté, ça me donne qu’une envie: tout faire pour que la mobilisation soit énorme:", ajoute-t-il dans un autre message.

Sylvain Poulet avec Benjamin Rieth