BFMTV
Présidentielle

Eric Zemmour voit la guerre en Ukraine comme "un sujet qui ne sera pas décisif dans 10 ans"

Le candidat d'extrême droite à la présidentielle estime que l'"on veut nous voler le thème fondamental de l'élection".

Éric Zemmour a estimé ce mardi matin, sur BFMTV-RMC, que la guerre en Ukraine constituait "un sujet qui ne sera pas décisif dans la France des 10 ans, des 20 ans".

"On veut nous enfermer et enfermer la campagne électorale dans un sujet qui ne sera pas décisif dans la France des 10 ans, des 20 ans. On a d'abord eu le Covid, vous vous en souvenez, et on ne parlait que du Covid, et maintenant on ne parle que de la guerre en Ukraine. Je ne veux pas dire que ni le Covid ni la guerre en Ukraine ne sont pas importants, mais il faut voir qu'est ce qui va être déterminant pour l'état de la France dans 5 ans, dans 10 ans, c'est ça l'élection présidentielle", a assumé le candidat d'extrême droite.

Alors que l'invasion russe entre dans son treizième jour, la guerre en Ukraine a causé la mort de milliers de personnes, sans qu'il ne soit possible de connaître avec précision le nombre de victimes. Le seuil des deux millions de réfugiés devrait être franchi ce mardi ou mercredi, selon le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR).

"On veut nous voler l'élection"

Éric Zemmour, en perte de vitesse dans les sondages, "continue de penser que rien n'est joué" quant au scrutin. Pour lui, le sujet au coeur de l'élection présidentielle est le 'grand remplacement', théorie raciste et complotiste popularisée par l'écrivain d'extrême droite identitaire Renaud Camus.

"Moi, je continue de penser que notre destin sera défini par ce qui est en train de se passer en France depuis des années, et que j'appelle le 'grand remplacement'. C'est-à-dire le grand remplacement de population, le grand remplacement de civilisation. C'est en cela que je dis on veut nous voler l'élection, on veut nous voler le thème fondamental de l'élection", s'est plaint Éric Zemmour sur notre antenne ce mardi.
Clarisse Martin Journaliste BFMTV