BFMTV

De Jacques Attali à Line Renaud: ceux qui étaient au dîner d'Emmanuel Macron à La Rotonde

Le candidat du mouvement En Marche!, arrivé en tête au premier tour de la présidentielle dimanche soir, a célébré sa qualification entouré de plusieurs de ses soutiens, dans la célèbre brasserie du quartier Montparnasse, à Paris.

Il n'a pas encore remporté l'élection, mais a d'ores-et-déjà célébré une victoire. Dimanche soir, après être arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle avec 23,75% des voix, devant la candidate du Front national Marine Le Pen (21,53%), Emmanuel Macron a tenu à convier ses soutiens les plus proches pour une première célébration.

La fête s'est déroulée à La Rotonde, célèbre brasserie parisienne située boulevard du Montparnasse, dans le 14e arrondissement de la capitale. Un endroit où François Hollande avait déjà fêté sa victoire à la primaire socialiste, en octobre 2011.

Line Renaud, Pierre Arditi, Stéphane Bern

Comme le rapporte Le Parisien, soutiens et conseillers du candidat du mouvement En Marche! ont reçu un SMS les conviant dans ce restaurant où il a ses habitudes, après son discours de victoire. Parmi les personnalités présentes, l'économiste Jacques Attali, l'actrice Line Renaud et l'acteur Pierre Arditi, l'animateur Stéphane Bern, mais aussi l'écrivain Erik Orsenna, l'architecte Roland Castro et l'ex-député européen Daniel Cohn-Bendit. 

"Ce n'était pas une ambiance incroyablement festive. Les plus anciens conseillers répétaient 'Emmanuel, il faut rester concentré et sérieux'. Il y avait bien Line Renaud et Pierre Arditi mais pas de DSK comme certains l'ont colporté", a rapporté auprès du quotidien un proche d'Emmanuel Macron présent au dîner, ajoutant, alors qu'une polémique commençait à enfler: "C'était juste pour remercier les artisans du succès de ce premier tour. Ce n'était pas du tout le Fouquet’s!".

"Fête indigne"

Car, bien que les menus proposés par La Rotonde soient moins onéreux, le rapprochement avec la célébration par Nicolas Sarkozy de sa victoire en 2007 dans la brasserie des Champs-Elysées - qui avait fait grand bruit à l'époque - n'a pas tardé à être fait.

Le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts, David Cormand, a dénoncé sur Twitter une fête "indigne", à l'heure où le Front national est qualifié pour le second tour de la présidentielle, rapporte Le Lab.

Interrogé sur la question par Europe 1, Emmanuel Macron a défendu son choix. "Si vous n'avez pas compris que c'était mon plaisir ce soir d'inviter mes secrétaires, mes officiers de sécurité, les politiques, les écrivains, les femmes et les hommes qui depuis le début m'accompagnent, c'est que vous n'avez rien compris à la vie", a-t-il lancé.

Avant d'ajouter: "Donc c'est ce que vous voulez, mais c’était mon moment du cœur, vous voyez? Mais je crois qu'au Fouquet's, il y a pas beaucoup de secrétaires, pas beaucoup d'officiers de sécurité, vous avez vu qui était ici à table. Moi, je n'ai pas de leçon à recevoir du petit milieu parisien".

Adrienne Sigel