BFMTV

Pollution: enjeu à Paris avant le 1er tour des municipales

Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris

Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

En l'espace de deux jours, Anne Hidalgo a écorné son partenaire écologiste puis son adversaire UMP sur le sujet de la pollution et des véhicules diesel. Cécile Duflot lui a sèchement répondu et NKM devrait le faire dans l'après-midi.

Polémique, réponse, apaisement. La majorité, censée s'unir à Paris avant le second tour des municipales, va-t-elle souffrir du pic de pollution. Après avoir allumée la première mèche dimanche en accusant le vice-président EELV de la région Ile-de-France en charge des Transports, (Pierre Serne) d'avoir accepté en décembre une commande de bus diesel, Anne Hidalgo est revenue à plus de mesure avec ses camarades écologistes lundi sur France Inter.

Cette offensive lui avait valu une réponse salée de la ministre EELV Cécile Duflot lundi sur BFMTV. "Je trouve ce qu'elle a dit scandaleux!", a-t-elle répliqué. Jean-Paul Huchon, président PS de la région s'est dit "totalement solidaire" de son vice-président écologiste. "Il faut s'élever au-dessus des politiques politiciennes de la fin de campagne", a-t-il estimé. Le candidat EELV à la mairie de Paris Christophe Najdovski a préféré y déceler un "moment d'égarement" de la candidate PS.

Anne Hidalgo faisait allusion à une délibération du Stif du 11 décembre 2013, qui a donné son feu vert à la sortie progressive du diesel des quelque 9.000 bus et cars franciliens d'ici à 2025, sans dénoncer les commandes déjà passées. Ces bus étaient "construits", "un marché avait été passé, il y a 200 ouvriers derrière ça, on ne peut pas les mettre à la porte, fermer l'entreprise", a insisté Jean-Paul Huchon.

La réponse de... NKM à venir?

En guise d'apaisement, la candidate du PS à la mairie de Paris, a donc promis "d'éradiquer le diesel à Paris" et assuré par ailleurs vouloir "faire le pari de la voiture électrique" si elle est élue. Au sujet des écologistes, Anne Hidalgo a déclaré que "depuis 2001, nous conduisons ensemble à Paris une politique de lutte contre la pollution. [...] Même si on a des débats, on partage un objectif commun qui est la lutte contre la pollution."

La France ,"avec d'ailleurs une certaine Nathalie Kosciusko-Morizet à la manoeuvre, ministre de l'Écologie et des Transports, a tout misé, elle a accompagné ce mouvement du tout diesel" a néanmoins déclaré une nouvelle fois Anne Hidalgo, à l'attention de sa concurrente UMP.

La seconde réponse aux polémiques pourrait venir très vite puisque NKM a annoncé un point presse sur le sujet à 15 heures à son local de campagne.

Samuel Auffray avec AFP