BFMTV

Municipales: Beigbeder "n'est pas là pour faire de la figuration"

Géraldine Poirault-Gauvin, Charles Beigbeder et Serge Federbush mardi 7 janvier à Paris

Géraldine Poirault-Gauvin, Charles Beigbeder et Serge Federbush mardi 7 janvier à Paris - -

Charles Beigbeder a lancé, mardi, avec deux autres déçus de l'UMP, Géraldine Poirault-Gauvin et Serge Federbusch, le mouvement "Paris libéré" pour les élections municipales.

Promis, juré. "Les listes complètes et le programme seront communiqués sous dix jours". Charles Beigbeder a lancé dans l'urgence, mardi, avec ses deux principaux comparses, Géraldine Poirault-Gauvin et Serge Federbusch, le mouvement "Paris libéré" pour les élections municipales de mars prochain à Paris. Au bar-restaurant "La Marguerite", juste en face de l'Hôtel de ville, les organisateurs eux-mêmes paraissaient surpris du monde présent.

"C'est vrai que tout s'est fait très rapidement", confie à BFMTV.com Géraldine Poirault-Gauvin, candidate dans le XVe arrondissement à l'issue des prises de paroles. "Il y a quelques jours encore je ne savais pas que Charles allait se lancer".

Charles Beigbeder, proche de Jean-François Copé qui "désapprouve" leur action, venait d'admettre qu'il était toujours en discussions avec les équipes de Nathalie Kosciusko-Morizet: "Oui, des discussions existent encore, mais je cherche à expliquer à son équipe qu'il faut élargir. Leurs listes sont trop restreintes à l'heure actuelle".

"Il y a 20 listes à Paris"

Mais les messages d'apaisement reviennent aussi en boucle: "l'ennemi c'est Hidalgo, pas Nathalie. Nous ne sommes pas un mouvement d'aigris".

L'homme d'affaires, évincé en décembre de la deuxième place sur la liste de droite dans le VIIIe arrondissement, avait annoncé se présenter seul. Il tente désormais de fédérer les déçus et les dissidents de la droite. Pas tous puisque Dominique Tiberi dans le Ve ou Marie-Claire Carrère-Gée dans le XIVe n'ont pas rejoint l'élan.

"Ma démarche, notre démarche c'est de jouer à 100% la carte du 14e", explique cette dernière à BFMTV.com. "Nous nous sommes parlés avec Charles Beigbeder et d'ailleurs nous disons des choses similaires notamment concernant la stratégie choisie par Nathalie Kosciusko-Morizet. A Paris on ne peut pas nier la composante locale, la liste NKM n'existe pas, il y a 20 listes".

"Les barons de la droite parient sur la gauche"

"Paris libéré" n'est pas là pour faire de la figuration, martèle Charles Beigbeder sous le ciel peint de leur QG improvisé. Il assure que ses listes "iront jusqu'au bout, jusqu'à la victoire".

"On veut faire gagner la droite à Paris", renchérit Géraldine Poirault-Gauvin. "Et je suis certaine que nous serons devant Nathalie dans de nombreux arrondissements".

"Les barons de la droite, surtout à l'Ouest de Paris, parient déjà sur la victoire de la gauche. Ils tentent surtout de protéger leurs acquis", fulmine Géraldine Poirault-Gauvin.

"Eviter le triomphe Hidalgo-Hollande"

Après, cette petite réunion, les dissidents se sentent forts. Avec ses marguerites sur la cravate, Serge Federbusch, auteur du blog "Delanopolis", va jusqu'à parler d'un "moment de grâce" qui entoure, selon lui, le lancement de ce mouvement.

Avec Charles Beigbeder, il essaye de partager le micro mais l'homme d'affaires ne peut réprimer un mouvement de recul quand le candidat du Xe s'emporte: "La marchandise Hidalgo est frelatée, la marchandise NKM n’est que faisandée".

Néanmoins, dans l'assistance, on se demande encore si "Paris libéré" ira au bout ou s'il sert simplement à redonner un coup de fouet à une droite parisienne en difficulté et donnée battue dans les sondages. "Nous ne sommes pas une force d'appoint", se défendent ces "copéistes de l'UMP".

"Et à Nathalie, invite Charles Beigbeder, j'aimerais que vous posiez la question de son ralliement éventuel à notre mouvement..."

Tout sur les municipales:

- Retrouvez les résultats des élections municipales à Paris - Retrouvez les résultats des élections municipales dans votre arrondissement - Retrouvez les résultats des élections municipales de votre ville

Samuel Auffray