BFMTV

Paris: Charles Beigbeder organise la résistance… à NKM

Charles Beigbeder lance "Paris libéré" pour les municipales 2014

Charles Beigbeder lance "Paris libéré" pour les municipales 2014 - -

Avec son mouvement "Paris libéré", l'homme d'affaires Charles Beigbeder se pose en concurrent à Nathalie Koscisuko-Morizet mais évoque déjà, alors qu'on ne sait rien de ses listes, l'union du second tour.

Il avait annoncé sa dissidence avec fracas. "Ce sera le bordel", avait prévenu Charles Beigbeder en décembre. Désavoué par son "ami", le président de l'UMP Jean-François Copé, ce grand donateur du parti, a retrouvé son calme mais maintient son cap. Mardi, il donnera le coup d’envoi de "Paris libéré", ses listes en vue des élections municipales de 2014 à Paris.

Son principe? Réunir les dissidents de Nathalie Koscisuko-Morizet, la candidate légitime mais critiquée. "Avec NKM nous sommes concurrents, pas adversaires", a martelé sur Radio classique l'ancien directeur de la candidature manquée pour les Jeux olympiques d'hiver à Annecy. "Nous verrons au soir du premier tour qui est en tête. La partie est loin d’être finie […] Je crois qu’il est possible de battre Hidalgo".

"Etre présent dans tous les arrondissements"

"La philosophie de 'Paris libéré' c'est être présent dans tous les arrondissements", a-t-il expliqué ce week-end. Pour l’heure, Serge Federbusch dans Xe arrondissement, Géraldine Poirault-Gauvin dans le XVe - contre Anne Hidalgo - Thomas Rebaud dans le XVIIe ou Ariane Cerruti dans XXe suivent le mouvement.

D’autres dissidents comme Dominique Tiberi dans le Ve, Roxane Decorte dans le XVIIIe ou Marie-Claire Carrère-Gée dans le XIVe – et donc face à NKM – sont espérés mais réservent encore leur décision.

Des dissidents UDI, comme Jacky Majda dans le IIIe, et MoDem sont aussi attendus. En tout, l’homme d’affaires et ses acolytes tablent sur une dizaine d’arrondissements dès mardi et sur la totalité d’ici la date limite de dépôt des listes.

La "méthode NKM" avait heurté les "barons" parisiens de l'UMP en fin d'année 2013 lorsque l'ancienne ministre avait souhaité se séparer de certains d'entre eux.

Unité des Parisiens et tacle à Hidalgo

Mais si l’ambition de pousser NKM dans ses retranchements perdure, Charles Beigbeder ne perd pas de vue que l’objectif est de replacer la droite dans le siège de maire de Paris.

"La stratégie unique UMP-Modem-UDI ne fonctionne pas. Il y a trop de déperdition, a-t-il expliqué. Je ne veux pas cela, je veux mobiliser tous les Parisiens pour qu'il y ait une alternance à Paris, pour que des gens de la société civile reprennent en main l'Hôtel de Ville", taclant "l’inspectrice du travail ", Anne Hidalgo.

Pour l’heure, Nathalie Koscisuko-Morizet, dont la candidature a été poussée par Nicolas Sarkozy qui vante ses mérites et pourrait sortir de l’ombre pour lui donner un coup de pouce, dénonce "l’égo" de gens qui "voulaient être sur (ses) listes" et qui désormais font "du chantage" en bandant les muscles.

Tout sur les municipales:

- Retouvez les résultats des élections municipales à Paris
- Retrouvez les résultats des élections municipales dans votre arrondissement
- Retrouvez les résultats des élections municipales de votre ville

Samuel Auffray et vidéo Pierre Millet