BFMTV

Investiture LaREM à Paris: que propose Antonio Duarte?

BFM Paris reçoit l'ensemble des candidats à l'investiture LaREM pour la mairie de Paris. Ce vendredi, Antonio Duarte, cofondateur de l'Union des démocrates et écologistes et architecte-urbaniste de profession a détaillé ses principales propositions.

Antonio Duarte fait partie des candidats à l'investiture LaREM les moins connus du grand public. Cet architecte-urbaniste de 48 ans, cofondateur de l'Union des démocrates et écologistes revendique politiquement sa filiation avec Daniel Cohn-Bendit et axe son programme sur l'écologie.

S'il est choisi par la Commission nationale d'investiture puis élu à l'Hôtel de Ville, il entend d'ailleurs devenir "le premier maire écologiste de Paris". Sur BFM Paris ce vendredi, cet habitant du 17e arrondissement est venu détailler les principaux points de son programme. 

>Couvrir le périphérique 

Antonio Duarte veut couvrir le périphérique. "En couvrant le périphérique, on a moins de pollution, on peut créer une grande ceinture verte qui fait le tour de Paris avec plus de 50 hectares de nouveaux espaces verts", explique-t-il. Cet ancien soutien d'Anne Hidalgo s'en prend d'ailleurs à la politique de végétalisation de la maire de Paris qu'il juge inadaptée.

"Ce n'est pas en plantant trois bonsaïs place de l'Hôtel de Ville qu'on végétalise Paris", lâche-t-il. 

Autour de son projet de périphérique couvert, il souhaite créer des parcs de stationnement pour laisser les voitures polluantes et les cars de tourisme hors de Paris. "On va baisser de 30% la circulation et de 50% la pollution", affirme-t-il. 

>Des jardins partagés sur la petite ceinture 

Toujours sur le thème de la végétalisation, Antonio Duarte voudrait transformer la Petite Ceinture, cette ancienne voie de chemin de fer autour de Paris, dont certains tronçons sont ouverts à la promenade. "Je souhaite créer des jardins partagés sur la Petite Ceinture pour que les Parisiens fassent une culture bio, locale. Qu'il y ait des fermes urbaines pour éduquer les enfants à la nature", précise-t-il. 

Au total, Antonio Duarte souhaite "doubler le nombre d'espaces verts à Paris" et privilégier les arrondissements en déficit de parcs. 

>Tripler les pistes cyclables et créer Trottlib'

Du côté de la mobilité, Antonio Duarte souhaite "tripler les pistes cyclables" mais aussi "augmenter la place des transports en commun, notamment en surface". A cause d'une "politique de laisser-aller qui favorise les bouchons", il déplore qu'actuellement se déplacer en bus aille "moins vite" qu'en trottinette. 

Sur le dossier des trottinettes, qui s'est imposé dans la campagne, Antonio Duarte ne veut plus que le marché soit partagé par une dizaine d'opérateurs et souhaite créer un service "Trottlib'". Cette idée, qu'il partage d'ailleurs avec Benjamin Griveaux, serait construit sur le modèle de Vélib'. 

Carole Blanchard