BFMTV

Hidalgo "choquée" du "mépris" de l'équipe de NKM

Anne Hidalgo, vendredi matin, invitée de BFMTV et RMC

Anne Hidalgo, vendredi matin, invitée de BFMTV et RMC - -

Anne Hidalgo, candidate socialiste à la Mairie de Paris, était l'invitée de BFMTV et RMC. Au menu: l'interdiction d'un spectacle de Dieudonné, le respect de la vie privée et les municipales de 2014.

Municipales, l'affaire Dieudonné et les impôts: Anne Hidalgo candidate à la mairie de Paris était l'invitée, vendredi matin de BFMTV et de RMC. Voici ce qu'il fallait retenir de son interview:

#Le tacle: "Paris demandera l'interdiction des spectacles de Dieudonné"

"Le maire de Paris demandera au préfet de police l'interdiction du spectacle de Dieudonné. On ne pouvait pas laisser cette personne qui se présente comme un humoriste tenir des propos antisémites, négationnistes", a indiqué Anne Hidalgo. "La formule de Manuel Valls était juste: la République a gagné", a encore insisté la candidate à la mairie de Paris.

#La réaction: "le respect de la vie privée s'impose"

"Le respect de la vie privée s'impose", a insisté Anne Hidalgo, alors que, quelques heures plus tôt, François Hollande "déplorait" dans une communication à l'AFP, "les atteintes au respect de la vie privée" d'un numéro du magazine Closer faisant état d'une relation entre lui et l'actrice Julie Gayet. "Il faut préserver la vie privée, même quand il s'agit de personnalités ou de politiques", "même pour un président de la République", a martelé la candidate à la mairie de Paris.

#Le clash: "le mépris de NKM" et de sa "caste"

"J’ai lu dans le Nouvel Observateur ce qui se dit de moi par elle [NKM] et son équipe et je suis très choquée, il y a un mépris auquel je n’avais pas été confrontée depuis très longtemps. Entendre parler un groupe, une caste, essayer de disqualifier et de considérer que celles et ceux qui ne sont pas nés dans cette caste, qui ont un parcours de promotion sociale, d’intégration républicaine ne seraient pas aptes à jouer et obtenir de hautes responsabilités, je trouve cela extrêmement choquant, je le dis (…) ce n’est pas acceptable, le parcours qu’est le mien ressemble beaucoup plus à celui des Parisiens", a fustigé Anne Hidalgo se disant prête à affronter lors d'un débat "en face à face", sa rivale UMP Nathalie Kosciusko-Morizet.

Hélène Favier