BFMTV

Villeneuve-sur-Lot: l'après-Cahuzac passe par un duel UMP-FN

Etienne Bousquet-Cassagne (FN) et Jean-Louis Costes (UMP) se disputent la succession de Jérôme Cahuzac sur les bancs de l'Assemblée nationale

Etienne Bousquet-Cassagne (FN) et Jean-Louis Costes (UMP) se disputent la succession de Jérôme Cahuzac sur les bancs de l'Assemblée nationale - -

Depuis 8 heures ce dimanche, les électeurs de cette circonscription du Lot-et-Garonne, sont appelés à départager Jean-Louis Costes (UMP) et Etienne Bousquet-Cassagne (FN).

La page Jérome Cahuzac se tourne dans la douleur. Les électeurs de la 3e circonscription du Lot-et-Garonne arbitrent depuis 8 heures dimanche, et l'ouverture des bureaux de vote, un duel entre UMP et FN pour remplacer l'ex-ministre à l'Assemblée nationale. Le parti frontiste, et sa stratégie bien huilée, espère envoyer un troisième député en battant un "front républicain".

Un peu plus de 75.000 électeurs sont appelés à départager Jean-Louis Costes, maire UMP de Fumel de 49 ans, arrivé en tête au premier tour avec 28,71% des voix, et un étudiant en BTS de 23 ans, symbole au FN de la "jeune génération française qui se lève", selon l'expression de Marine le Pen: Etienne Bousquet-Cassagne. Dimanche dernier, il a infligé un revers cuisant au PS, devançant avec 26,04% des suffrages le candidat socialiste (23,69%) pour s'inviter au second tour.

A peine 879 voix séparaient au premier tour le candidat UMP de son jeune challenger frontiste, un écart qui autorise le parti de Marine Le Pen à rêver d'un troisième député, après Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen.

"Inenvisageable" de voter pour l'UMP

Jean-Louis Costes a reçu le soutien du candidat socialiste battu, Bernard Barral, ainsi que des responsables du PS. Le député Matthias Fekl, N.1 du PS dans le Lot-et-Garonne, a appelé sans "aucune ambiguïté" à "faire barrage au Front national", qui "n'est pas un parti comme les autres".

Mais des lézardes apparaissent. Ainsi pour Benoît Dupuy, directeur de campagne du candidat socialiste, "le message passe difficilement dans notre électorat". L'adjointe au maire de Villeneuve-sur-Lot et élue régionale Marie-Françoise Beghin a quant à elle jugé "inenvisageable" de voter pour le candidat UMP.

Les premiers résultats sont attendus vers 20h30.


À LIRE AUSSI:

>> Le FN bichonne ses jeunes candidats: une stratégie bien huilée

>> Villeneuve-sur-Lot: Cahuzac accusé de favoriser le FN

>> Villeneuve-sur-Lot: PS et EELV se déchirent

>> EDITO - le PS éliminé à Villeneuve-sur-Lot: l'effet Cahuzac, mais pas seulement...

S. A. avec AFP