BFMTV

Législative en Lot-et-Garonne: UMP/FN au second tour, le PS éliminé

Le candidat UMP Jean-Louis Costes dans son bureau de vote, dimanche.

Le candidat UMP Jean-Louis Costes dans son bureau de vote, dimanche. - -

Le Parti socialiste ne reprendra pas le siège laissé vacant par Jérôme Cahuzac. Seuls le candidat UMP et le candidat FN se sont hissés dimanche au second tour de l'élection législative partielle en Lot-et-Garonne.

Il n'y aura pas de socialiste pour succéder à Jérôme Cahuzac. Avec 28,71% des voix, le candidat UMP Jean-Louis Costes s'est placé en tête, dimanche, au premier tour de l'élection législative partielle qui se tenait dans la 3e circonscription du Lot-et-Garonne laissé vacant par l'ancien ministre du Budget.

Avec 26,04% des suffrages, le candidat du Front national Etienne Bousquet-Cassagne s'est placé en seconde position, devant le socialiste Bernard Barral (23,69%) qui est éliminé. Il n'a en effet rassemblé que 10,35% des inscrits, un score insuffisant pour être qualifié au second tour.

"Barrage au Front national"

C'est un nouveau revers pour le Parti socialiste, qui avait déjà perdu deux circonscriptions des Français de l'étranger lors d'élections partielles le week-end dernier, au profit de l'UDI et de l'UMP.

Sans soutenir explicitement l'UMP, le premier secrétaire du Parti socialiste Harlem Désir a aussitôt appelé les électeurs à "faire barrage au candidat du Front national" au second tour, qui se tiendra dimanche prochain. Selon lui, l'élimination de Bernard Barral "est avant tout le produit d'un 'choc Cahuzac' et de l'abstention et de la division de la gauche".

M. T.