BFMTV

Frédéric Lefebvre élu député des Français d'Amérique du Nord

Frédéric Lefebvre fait son retour à l'Assemblée nationale.

Frédéric Lefebvre fait son retour à l'Assemblée nationale. - -

L'ancien secrétaire d'Etat Frédéric Lefebvre, candidat de l'UMP à la législative partielle d'Amérique du Nord, a été élu député à l'issue du second tour de l'élection.

Frédéric Lefebvre, candidat de l'UMP à l'élection législative partielle d'Amérique du Nord, a été élu député à l'issue du second tour de l'élection, selon des résultats non officiels communiqués dimanche par son équipe de campagne.

Frédéric Lefebvre a obtenu environ 54% des voix contre 46% pour le socialiste Franck Scemama, soit un écart d'environ 1.500 voix à l'échelle de la circonscription, qui regroupe les Etats-Unis et le Canada.

L'élection a été marquée par une très forte abstention de 86%, selon les chiffres fournis après l'ouverture des urnes électroniques, dimanche soir. Le ministère des Affaires étrangères doit annoncer plus tard les résultats officiels.

86% d'abstention

 "Cette victoire est d'abord celle des Français d'Amérique du Nord qui se sont mobilisés autour d'un projet, l'Âme Nord, que j'entends maintenant appliquer scrupuleusement, avec enthousiasme", a déclaré Frédéric Lefebvre dans un communiqué, en évoquant son projet d'association pour le continent nord-américain.

"C'est aussi la victoire de l'homme politique que je suis, un homme de loyauté et d'unité", a-t-il ajouté.

L'élection avait été déclenchée par l'invalidation par le Conseil constitutionnel du compte de campagne de la socialiste élue en 2012, Corinne Narassiguin, une décision qui a entraîné son inéligibilité pour un an.

De retour à l'Assemblée nationale

Le candidat UMP, ancien secrétaire d'Etat au Commerce, avait échoué face à Narassiguin en 2012, en ne remportant que 46% des voix dans une circonscription qui avait voté à 54% pour Nicolas Sarkozy.

Avec cette élection, Frédéric Lefebvre retournera à l'Assemblée nationale où il avait exercé en tant que suppléant d'André Santini, nommé ministre en 2007.

Frédéric Lefebvre était arrivé en tête au premier tour.

M. P. avec AFP