BFMTV

Européennes: connaissez-vous vos candidats?

Près de 400 millions d'électeurs sont appelés aux urnes dans les 28 pays de l'UE, de jeudi à dimanche. Ici les panneaux électoraux dans le centre de Toulouse.

Près de 400 millions d'électeurs sont appelés aux urnes dans les 28 pays de l'UE, de jeudi à dimanche. Ici les panneaux électoraux dans le centre de Toulouse. - -

Qui se présente dans votre circonscription? Du Nord au Sud-Est, BFMTV.com dresse pour vous la liste des têtes d'affiche aux élections européennes du 25 mai.

Vous les avez peut-être déjà vus sur les panneaux électoraux: mais qui sont vraiment les candidats têtes de liste aux élections européennes de votre circonscription? En tout, onze partis ont réussi à présenter une liste dans chacune des sept circonscriptions métropolitaines. Parmi les candidats, certains sont déjà connus du grand public, d'autres moins. Ancien ministre, président(e) de parti ou issu de la société civile, tour d'horizon des têtes d'affiches parmi les candidats.

> L'Ile-de-France: le combat des vétérans

En Ile-de-France, l'ancien ministre Alain Lamassoure se présente pour l'UMP, face à la socialiste Pervenche Bérès. Tous deux comptent parmi les candidats qui ont la plus grande ancienneté: Alain Lamassoure a été élu eurodéputé en 1989 pour la première fois, et Pervenche Bérès en 1994. En face, Pascal Durand, le secrétaire général d'EELV, est tête de liste écologiste. Marielle de Sarnez, vice-présidente du MoDem, se présente pour les Alternatifs, l'alliance UDI-MoDem. L'ancienne ministre Corinne Lepage est quant à elle tête de liste Europe citoyenne. Christine Boutin sera, elle, candidate pour son label Force Vie.

> L'Est: la bataille médiatique

La bataille sera rude dans l'Est, où de nombreux territoires sont touchés par la crise économique. L'ancien syndicaliste CFDT Edouard Martin se présente pour le Parti socialiste. Face à lui notamment, l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, Nadine Morano, est candidate UMP, et Florian Philippot pour le FN. Le vice-président du Front national, qui a échoué à Forbach, en Moselle, lors des municipales, était donné favori par un sondage en avril, avec 26% des voix, légèrement devant Nadine Morano. Edouard Martin arriverait troisième.

> Le Nord-Ouest: le duel Le Pen contre Lavrilleux

Le Nord-Ouest, le PS y tient. Au point que Manuel Valls lui-même est venu soutenir la semaine passée le candidat socialiste de la circonscription, Gilles Pargneaux. Face à lui, Marine Le Pen se présente pour le FN, et part favorite des sondages. Pour lui faire obstacle, l'UMP a envoyé Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet de Jean-François Copé et conseiller général de l'Aisne, dont c'est la première campagne électorale nationale. Du côté des écologistes, Karima Delli, élue par surprise en Ile-de-France en 2009, tente sa chance cette fois dans le Nord.

> Le Sud-Est: Peillon et Muselier défient Jean-Marie Le Pen

Parmi les personnalités du Sud-Est, l'ancien ministre Vincent Peillon se présente sous les couleurs du PS, face à Jean-Marie Le Pen pour le FN - le doyen de l'élection à 85 ans - et Renaud Muselier pour l'UMP. C'est ce dernier qui arrive en tête des sondages: fin avril, il était crédité de 28% des suffrages, devant le FN avec 23%. La liste PS-PRG arriverait troisième avec 13% des intentions de vote, juste devant celle d'EELV, menée par Michèle Rivasi (11%). Enfin, la liste UDI-MoDem de Sylvie Goulard obtiendrait 8,5%, et celle du Front de gauche de Marie-Christine Vergiat 7%.

> Le Sud-Ouest: la circonscription des personnalités

Le Sud-Ouest, une circonscription de personnalités. Elle verra en effet s'affronter Jean-Luc Mélenchon pour le Front de gauche, José Bové pour EELV, Michèle Alliot-Marie pour l'UMP et Louis Aliot pour le FN. L'ancien candidat NPA à la présidentielle Philippe Poutou se lance lui aussi dans la campagne européenne. Selon Sud-Ouest, c'est l'UMP qui serait en tête avec 24% des intentions de vote, à deux points du Front national (22%).

> L'Ouest: l'aile gauche du PS et les Bonnets rouges

Dans l'Ouest, habituellement favorable à la droite, l'eurodéputé Alain Cadec se présente pour l'UMP. Face à lui, deux membres de l'aile gauche du PS: Isabelle Thomas, qui comptait parmi les opposants du Parti socialiste au Traité constitutionnel européen en 2005, est tête de liste. Son numéro 2, Emmanuel Maurel, est le leader de l'aile gauche du PS. En 2009, l'écologiste Nicole Kil-Nielsen avait talonné le PS avec un score de 16,65%, contre 17,29% pour les socialistes. C'est cette fois Yannick Jadot qui prend la tête de la liste EELV. A signaler enfin la liste du maire de Carhaix, Christian Troadec, qui s'est fait remarquer à l'hiver 2013 avec le mouvement des Bonnets rouges.

> Le centre: Hortefeux contre un proche de Hollande

Dans le Massif central, c'est Brice Hortefeux qui portera les couleurs de l'UMP. Face à lui, Jean-Paul Denanot, considéré comme un proche de François Hollande, se présente pour le PS. Il avait été élu eurodéputé en 2009, tout en gardant son siège de président de la Région Limousin. A 25 ans, la candidate EELV, Clarisse Heusquin, est la cadette de l'élection. Le candidat du FN, Bernard Monot, est le conseiller à la stratégie du parti; il compte dans sa liste Jean-Yves Narquin, le petit frère de Roselyne Bachelot.

Ariane Kujawski et Olivier Laffargue