BFMTV

Européennes: le syndicaliste Edouard Martin tête de liste PS face à Nadine Morano

Edouard Martin et Nadine Morano seront adversaires dans le Grand-est aux élections européennes

Edouard Martin et Nadine Morano seront adversaires dans le Grand-est aux élections européennes - -

Connu pour son combat contre la fermeture du site ArcelorMittal de Florange, Edouard Martin n'avait pas caché ses ambitions politiques mais il n'était pas garanti qu'il le fasse sous la bannière socialiste.

Il avait été annoncé du côté du nouveau parti dissident du PS, Nouvelle Donne, il sera finalement candidat du PS aux européennes. "Oui, je serai tête de liste dans la circonscription du Grand-Est" a-t-il déclaré mardi soir au JT de France 2, confirmant une information du Monde.

"Je m'engage dans une nouvelle mission. Je n'ai pas l'impression de m'engager en politique dans le sens ou je n'ai pas programmé de faire une carrière politique", a-t-il affirmé. "J'ai simplement envie de continuer le combat que nous menons depuis plusieurs années sur le maintien de l'industrie en France et en Europe, j'ai envie de le poursuivre au niveau européen parce que c'est là que se prennent toutes les grandes décisions", a-t-il ajouté.

"Une récompense" pour Morano, un "traître" pour Philippot

Il affrontera notamment l'UMP Nadine Morano, désignée, paraît-il, par Nicolas Sarkozy en personne. "C'est la récompense d'un homme qui ne menait pas un combat pour les salariés de Florange mais qui menait un combat personnel et surtout un combat politique", a réagi Nadine Morano sur BFMTV.

"Maintenant il va porter l'étiquette du Parti socialiste et il faudra qu'il assume les décisions du gouvernement", a-t-elle martelé. "Il faudra qu'il explique que rien n'a été fait pour Florange, qu'il assume aussi cette pression fiscale gigantesque que le gouvernement impose à notre pays", a poursuivi Nadine Morano, épinglant un syndicaliste "qui n'a rien obtenu pour Florange". "Il a fait campagne pour François Hollande. C'était un agent du parti socialiste plus que de la CFDT qui était caché derrière son casque", a-t-elle asséné.

Egalement candidat dans cette circonscription du Grand-Est, le frontiste Florian Philippot a réagi sur Twitter, assimilant Edourd Martin à un "traître".

Un parfait candidat du PS face à moi dans le grand-Est aux européennes : l'incarnation de la trahison
— Florian Philippot (@f_philippot) December 17, 2013

Franc-parler

De son côté, le PS est ravi de son opération. "Edouard Martin apportera la force de ses valeurs et de ses convictions à notre combat pour une nouvelle politique industrielle européenne, pour la croissance et l'emploi, et pour une véritable Europe sociale protectrice des droits des travailleurs", a fait valoir le Parti socialiste dans un communiqué, mardi soir.

Devenu célèbre par son combat contre la fermeture du site ArcelorMittal de Florange, Edouard Martin est aussi connu pour ses prises de positions parfois virulentes envers le gouvernement. "Je ne renie rien et je n'enlève rien de ce que nous avons dit et de ce que nous avons fait", a-t-il insisté sur France 2, assumant son franc-parler.

Selon Le Monde, c'est la député européenne sortante Catherine Trautmann qui occupera la deuxième place sur la liste.

S.A. et S. C.