BFMTV

Conflans-Sainte-Honorine: Mélenchon appelle les Français à être "autour de nos écoles"

Jean-Luc Mélenchon a appelé, ce samedi, les Français à l'unité et à défendre l'école, au lendemain de l'attentat à Conflans-Sainte-Honorine au cours duquel un enseignant a été assassiné.

En pleine manifestation sur l'emploi et les solidarités, ce samedi, à Paris, Jean-Luc Mélenchon a tenu à avoir quelques mots concernant l'attentat qui a coûté la vie, vendredi, à un professeur d'histoire-géographie de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).

"Il n'y a pas une personne de cœur, en France, qui ne soit saisie d'horreur et de dégoût devant l'abomination de ce crime et qui n'ait envie de dire à la famille de cet enseignant, affection, solidarité et amour", a-t-il souligné au début de sa prise de parole.

"Il est absolument invraisemblable, inouï, stupéfiant, qu'on puisse en France commettre un tel crime", a-t-il poursuivi, avant d'ajouter que le pouvoir public doit appliquer "une répression ciblée et complète".

L'école "colonne de la République"

Pour le leader de La France insoumise (LFI), "il est bon que les terroristes islamistes sachent qu'en France l'école est la colonne de la République".

"Il y a deux colonnes à la République. La première c'est l'école, qui éveille l'esprit critique et qui donc doit dans cette tâche faire preuve de beaucoup de maîtrise. La deuxième c'est la liberté d'information. Il s'agit de de deux choses que détestent ces personnages. Il faut un hommage, montrer que nous sommes autour de notre école et que personne d'extérieur n'y fera la loi", a-t-il affirmé.

Jean-Luc Mélenchon a, enfin, appelé les Français à "l'unité" car "le but de l'ennemi est de diviser".

Clément Boutin Journaliste BFMTV