BFMTV

Conférence de presse d'Emmanuel Macron: ce qu'il faut retenir des annonces

Face à la presse, le chef de l'Etat a décliné ce qu'il voit comme "le nouvel acte de la République". Démocratie, fiscalité, éducation... il a annoncé ses conclusions du "grand débat national".

Lors de sa première grande conférence de presse à l'Elysée, Emmanuel Macron a tenté d'impulser la sortie de crise, après des mois de conflit autour des "gilets jaunes". Le président de la République a d'ailleurs relevé "les justes revendications à l'origine du mouvement". Mais pour autant, il estime que les "transformations" impulsées par le gouvernement français "ne doivent pas être arrêtées". 

Pas de "fausse route", donc, selon le chef de l'Etat. Mais il annonce une batterie de décisions, sur la démocratie, les institutions, la fiscalité, le pouvoir d'achat. Voici une liste qui résume l'essentiel des annonces d'Emmanuel Macron ce jeudi. 

  •  Démocratie et institutions 

- Pas de vote obligatoire, ni de reconnaissance du vote blanc.

- Pas de RIC (référendum d'initiative citoyenne), mais un RIP (référendum d'initiative partagée) facilité. Abaissement à 1 million de signatures le seuil pour déclencher le dispositif. 

- Tirage au sort de 150 citoyens pour participer au Conseil économique, social et environnemental (CESE). 

- Fin des "grands corps" de l'Etat. Il confie à ce titre une mission à Frédéric Thiriez pour réfléchir à une réforme. Avec, à terme, une possible suppression de l'ENA. 

- Une dose de proportionnelle à l'Assemblée nationale et au Sénat, de 20%, pour représenter davantage de sensibilités politiques. 

- Baisse du nombre de parlementaires, entre 25 et 30%.

  •  Décentralisation et services publics

- Un nouvel "acte de décentralisation" début 2020.

- Présentation dans les prochains jours d'une "profonde réorganisation de l'administration".

- Ouverture dans chaque canton de maisons "France Service", avec un accès aux services de l'Etat et des opérateurs publics.

- Plus de fermetures, "ni d'hôpitaux ni d'écoles" d'ici 2022.

- Pas plus de 24 élèves par classe de la grande section au CE1.

  •  Fiscalité et pouvoir d'achat

- Emmanuel Macron promet de baisser "significativement" l'impôt sur le revenu.

- Pas de retour sur la suppression de l'ISF.

- Reconduction de la prime exceptionnelle défiscalisée. 

- Les CAF auront des "prérogatives pour prélever les pensions alimentaires impayées".

- Mise en place d'un "revenu universel d’activité".

- Rapport de la Cour des comptes sur l'évasion fiscale. 

  •  Retraites

- Réindexation des retraites de moins de 2000 euros au 1er janvier prochain, sur l'inflation, et "plus aucune retraite ne sera sous-indéxée à partir de 2021". 

- Réforme des retraites à l'été, avec la mise en place d'un système par points.

  •  Ecologie 

- Mise en place d'un "conseil de défense écologique", avec 250 personnes tirées au sort.

  •  Immigration 

- Chaque année, le Parlement débattra de la politique migratoire.

- Emmanuel Macron souhaite "profondément refonder" la politique migratoire européenne, "quitte à avoir un Schengen avec moins d'États". 

Ivan Valerio