BFMTV

Comment le palais de l'Élysée tente de faire des efforts en matière d'écologie

BFMTV
Le président français va défendre jeudi son action en faveur de la protection et de l'environnement depuis la Haute-Savoie. Au palais de l'Élysée, on met également en avant les avancées environnementales du palais, décidées ces derniers mois, ou à venir.

Fin des bouteilles en plastique, circuit court, interdiction des pesticides, voitures hybrides... Alors qu'un conseil de défense écologique se tenait à l'Élysée ce mercredi, le Palais a donné plusieurs exemples de l'engagement de l'équipe du président au quotidien pour l'environnement. 

  • Limiter le nombre de déchets

Parmi les mesures éco-responsables citées, la suppression des verres et des bouteilles en plastique au sein du palais présidentiel. Environ 220.000 bouteilles y sont jetées par an - soit environ 600 par jour. Pour remplacer ces récipients, une gourde siglée Présidence, et fabriquée en France, a récemment été distribuée à tous les collaborateurs.

Une décision somme toute logique, alors que depuis début janvier, de nombreux produits en plastique à usage unique sont interdits à la vente en France. Une première étape dans l'objectif du gouvernement de mettre fin à tous les emballages plastiques à usage unique d'ici 2040.

L'Élysée va aussi déployer des poubelles de tri mutualisées par zone et installer au premier semestre 2020 des fontaines à eau (plate et gazeuse) qui seront raccordées au réseau d’eau.

  • "Circuit court et bio"

L'Élysée a également annoncé la suppression des produits phytopharmaceutiques (pesticides) dans les jardins présidentiels, alors que le gouvernement cherche à réduire l'utilisation des pesticides en France.

L'un des objectifs est également d’augmenter les lots "circuit court et bio" dans le marché public alimentaire du palais. Il s'agit d'atteindre 50% de "produits de qualité" fin 2020. 

  • Véhicules électriques et hybrides

Parmi les mesures pour l'environnement on note également le déploiement des véhicules électriques et hybrides rechargeables, qui représentent 50% des nouveaux achats, y compris pour les ministres et les préfets. 

A l’Élysée, plusieurs mesures ont été mises en place et se poursuivront au cours du quinquennat comme la mise à disposition de deux scooters électriques, et d'un parc de voitures électriques (ZOE de la marque française Renault) pour les déplacements en région parisienne.

Le Parisien écrit qu'il existe également une voiture de service à hydrogène et que l'utilisation des salles de visioconférence a été renforcée afin d'éviter les déplacements. Cette dernière mesure était déjà mise en avant par les habitants de l'Élysée en 2010, alors que l'institution était critiquée pour son bilan carbone.

  • Pas de vélo, mais de l'avion

Cela étant dit, l'usage du vélo n'est pas encore à l'honneur, car il est extrêmement difficile d'en accrocher un à proximité de l'Élysée. À ce sujet, le Palais déclare à BFMTV qu'il est impossible de prévoir des emplacements, pour des raisons de sécurité.

Rien n'a non plus été avancé sur le transport en avion, très polluant, et prisé du président français. Fin novembre 2019, le journal Capital écrivait que "le président et les services de l’Élysée auraient ainsi passé un peu plus de 800 heures à bord des aéronefs de la flotte gouvernementale en 2018, soit une moyenne de 67 heures de vol par mois". Certains de ces déplacements avaient crée la polémique, comme le vol de 35 minutes seulement entre la Roche-sur-Yon (Vendée) - Rochefort (Charente-Maritime) en juin 2018.

Elodie Huchard-Reydelet et Mathieu Coache avec Salomé Vincendon