BFM Business

Après une année dans le rouge, les comptes de l'Élysée se redressent en limitant les voyages présidentiels

BFM Business
Les comptes de la Présidence de la République ont enregistré un excédent budgétaire de 130.000 euros en 2019. En partie grâce à une réduction du nombre de voyages présidentiels dont les coûts ont baissé de 30%.

L'Élysée rectifie le tir. Après avoir été épinglé par la Cour des Comptes pour avoir dépensé 5,6 millions d'euros de plus que prévu en 2018, la Présidence de la République a enregistré un excédent budgétaire de 130.000 euros en 2019, sur un budget total de 105,4 millions d'euros, selon les chiffres dévoilés ce mercredi par Challenges

Pour y parvenir, le Palais présidentiel s'est efforcé de maîtriser ses dépenses, lesquelles ont reculé de 4% l'an passé, à 105 millions d'euros. Ces économies ont notamment été réalisées en réduisant le nombre de voyages du chef de l'État, déjà bien occupé par le grand débat national en début d'année. Mais l'Élysée a également rassemblé les services organisant les voyages afin de mieux gérer les coûts, note Challenges

Les coûts des voyages en baisse de 30%

105 déplacements présidentiels ont ainsi été réalisés l'an passé, contre 122 en 2018, principalement à l'étranger. Le coût de ces voyages a atteint 14 millions d'euros. C'est 30% de moins qu'en 2018 (20 millions d'euros, +13% par rapport à 2017). 

L'Élysée a également pu compter sur des recettes propres plus importantes que prévu (2,5 millions d'euros en 2019 contre 1,3 million attendus), en partie grâce à la vente de produits dérivés. 

Paul Louis