BFMTV

"Ça se mangera froid": quand Brigitte Macron menace l'auteur des rumeurs sur l'homosexualité de son mari

-

- - FRANCOIS GUILLOT / AFP

Mercredi prochain sortira dans les librairies un livre appelé Mimi, consacré à la conseillère médias du président de la République, Mimi Marchand. Les auteurs du livre ont pu s'entretenir à son propos avec Brigitte Macron en juin dernier.

C'est une conseillère de l'ombre qui aime accrocher la lumière, comme lors du premier entretien accordé à la presse par Alexandre Benalla il y a quelques semaines où elle avait passé une tête (par hasard selon elle). Mimi Marchand, qui officie comme conseillère people du couple Macron depuis la campagne présidentielle, fait désormais l'objet d'un livre écrit par Jean-Michel Décugis, Marc Leplongeon et Pauline Guéna, qui sortira en librairie mercredi prochain: Mimi.

Traçage

Si le livre traite de nombreuses activités de la patronne de l'agence Bestimage, ex-gérante de boîtes de nuit, ses relations avec le mariage présidentiel sont bien sûr le morceau de choix de l'ouvrage, dont les bonnes feuilles ont paru jeudi dans Le Point. Brigitte Macron, que les auteurs ont rencontré en juin dernier dans son cabinet de l'aile gauche élyséenne, est revenue sur la genèse de sa collaboration avec Mimi Marchand. Elle sait gré à cette dernière d'avoir "tracé l'origine" des rumeurs sur l'homosexualité supposée de son mari, lui prêtant même une liaison avec Matthieu Gallet, alors PDG de Radio France.

Renseignements pris, l'identité de l'affabulateur était exacte selon Brigitte Macron qui a ajouté: "Ça se mangera froid", laissant planer une menace de vengeance. Le candidat Emmanuel Macron avait démenti ces bruits, sous la forme d'une boutade, un soir de meeting au théâtre parisien Bobino en février 2017:

"Si dans les dîners en ville on vous dit que j'ai une double vie avec Matthieu Gallet, c'est mon hologramme qui m'a échappé, ça ne peut pas être moi!"

"Connaissance appréciée" 

Si cet épisode a fondé la confiance de Brigitte Macron en Mimi Marchand à l'époque, ce sentiment n'a apparemment pas résisté au pouvoir. Brigitte Macron a ainsi tenu à préciser: "Maintenant, malheureusement, nous sommes seuls. C'est l'Elysée qui veut cela: nous ne pouvons plus avoir confiance en personne. C'est une solitude à deux, mais une solitude totale. J'ai confiance en Emmanuel et Emmanuel a confiance en moi. C'est tout."

Quant à savoir si Mimi Marchand est une amie de Brigitte Macron, les membres du cabinet de cette dernière ont préféré glisser après son départ qu'il s'agissait plutôt d'une "connaissance appréciée".

dossier :

Brigitte Macron

Robin Verner