BFMTV

Alexandre Benalla s'était engagé à restituer ses passeports diplomatiques

La lettre d'engagement de restitution des passeports diplomatiques, signée par Alexandre Benalla en mai 2018.

La lettre d'engagement de restitution des passeports diplomatiques, signée par Alexandre Benalla en mai 2018. - -

Des documents montrent que l'ancien chargé de mission de l'Elysée avait bel et bien signé le 23 mai un document l'engageant à restituer ses deux passeports diplomatiques.

Un document signé le 23 mai de la main d'Alexandre Benalla, que BFMTV s'est procuré ce jeudi, démontre que l'ancien chargé de mission de l'Elysée s'était bel et bien engagé à restituer ses deux passeports diplomatiques. 

Des déplacements en Afrique

Mais selon des informations de Mediapart dévoilées ce jeudi, Alexandre Benalla serait allé outre ces requêtes en utilisant un passeport diplomatique délivré le 24 mai 2018 pour voyager récemment, notamment dans des pays africains.

Lors de son audition sous serment devant la commission d'enquête du Sénat, le 19 septembre, Alexandre Benalla avait pourtant affirmé avoir laissé ce passeport dans son bureau de l'Elysée. 

Le document signé par Alexandre Benalla le 23 mai, l'engageant à restituer son passeport diplomatique.
Le document signé par Alexandre Benalla le 23 mai, l'engageant à restituer son passeport diplomatique. © BFMTV

De son côté, le ministère des Affaires étrangères a affirmé lui avoir réclamé en juillet la restitution de deux passeports diplomatiques, ajoutant examiner "les suites à donner, y compris judiciaires". En effet,une lettre envoyée le 26 juillet par le Quai d'Orsay à l'intéressé lui avait bien réclamé la restitution des deux passeports diplomatiques. 

L'Élysée craint qu'Alexandre Benalla ait noué des relations d'affaires lorsqu'il travaillait encore au Palais, ce qui éclabousserait le chef de l'État. Prenant les devants, l'entourage d'Emmanuel Macron a décidé de lancer une enquête.

La lettre envoyée par le Quai d'Orsay à Alexandre Benalla, le 26 juillet.
La lettre envoyée par le Quai d'Orsay à Alexandre Benalla, le 26 juillet. © BFMTV
Jérémy Trottin avec Jeanne Bulant