BFMTV

35 heures: Martine Aubry tacle Emmanuel Macron

Martine Aubry

Martine Aubry - Capture d'écran Europe 1

Pour la maire de Lille, il n'est pas question de toucher aux 35 heures. Interrogée sur Europe 1 au sujet de l'hypothèse d'une remise en cause de la durée du travail évoquée à demi-mot par Emmanuel Macron, la semaine dernière, Martine Aubry s'est montrée passablement énervée avant de tacler le ministre de l'Économie.

Une semaine après sa sortie sur les 35 heures, Emmanuel Macron continue d'essuyer les retours des socialistes qui défendent la durée du travail. Samedi, c'est Martine Aubry qui, interrogée sur Europe 1 sur le sujet, a fustigé une éventuelle remise en cause de son "bébé". Pour l'ex-première secrétaire du PS, le ministre de l'Économie doit "regarder les faits" avant d'ajouter "ce débat me fait rire à chaque fois...".

Lors de l'université d'été du PS, à La Rochelle la semaine passée, Manuel Valls n'avait pas hésité à écarter d'un revers de main toute hypothèse de remise en cause des 35 heures. Sur ce point, Martine Aubry est en parfait accord avec le Premier ministre.

"Monsieur Macron, si c'est un économiste, doit regarder les faits"

"Il faut rappeler la réalité des choses à ceux qui pensent qu’en travaillant moins, on gonflerait l’économie. Monsieur Macron, si c'est un économiste, doit regarder les faits. Il doit savoir qu’en 2002 - c’est-à-dire au début de l’application de la loi -, on travaillait deux milliards d’heures en plus et il y avait deux millions de personnes en plus qui travaillaient", a rappelé la maire de Lille.

Avant, finalement, d'afficher sa solidarité envers le gouvernement et plus particulièrement François Hollande: "Je ne suis pas sur la ligne Macron, mais je veux que le président réussisse ! Et pour moi, la meilleure manière de le faire, c'est de dire ce que je crois utile pour notre pays".

dossier :

Martine Aubry

la rédaction