BFMTV

Une marche blanche organisée ce lundi en mémoire de Maëlys

Lors de l'enterrement de Maëlys, des ballons blancs étaient venus fleurir les rues de la Tour-du-Pin, en Isère

Lors de l'enterrement de Maëlys, des ballons blancs étaient venus fleurir les rues de la Tour-du-Pin, en Isère - ROMAIN LAFABREGUE / AFP

La famille de la petite fille souhaite lui rendre hommage sur les lieux de sa disparition, il y a un an jour pour jour.

Un rassemblement pour se souvenir. Un an jour pour jour après la mort de la petite Maëlys, une marche blanche doit avoir lieu en sa mémoire ce lundi, dans la commune de Pont-de-Beauvoisin, en Isère, où elle a disparu au cours d'une fête de mariage.

Cette marche est organisée à l'initiative de la famille de la fillette, la mère ayant publié un événement en ce sens sur Facebook. Il y est précisé que le rassemblement est fixé sur le parking du lycée de la ville, et qu'il rejoindra la salle polyvalente où le drame s'est noué. Le rendez-vous est fixé à 15 heures. Des lâchers de ballons blancs sont également prévus, ainsi que l'inscription du nom de la petite fille sur la route que va emprunter la procession.

"Ça tourne au cauchemar"

Dans la nuit du 26 au 27 août 2017, Maëlys et sa famille sont présents à un mariage, un événement que sa mère, Jennifer de Araujo, décrit dans un entretien exclusif accordé à BFMTV comme une journée où "tout le monde était heureux, tout le monde faisait la fête". Vers 3 heures du matin, "tout est fini, ça tourne au cauchemar". C'est aux alentours de cette heure que la famille aperçoit pour la dernière fois Maëlys, dont le corps ne sera découvert que plusieurs mois plus tard.

Dès le lendemain, les enquêteurs privilégient la piste criminelle, estimant que la fillette a pu monter dans la voiture d'un prédateur. L'enquête s'oriente alors rapidement vers Nordahl Lelandais, qui s'est absenté du mariage pendant la soirée. La mère de Maëlys explique dans l'entretien qu'au cours de la fête, sa fille vient la trouver pour lui demander si elle peut "aller voir les chiens de (son) copain", qui se trouve être Nordahl Lelandais. Ce dernier leur montre alors les photos des chiens en question, avant que Jennifer de Araujo ne laisse Maëlys retourner jouer.

Les causes de la mort demeurent inconnues

Le 4 septembre 2017, Nordahl Lelandais est mis en examen pour "enlèvement", puis poursuivi pour "meurtre" le 30 novembre. Des images de vidéosurveillance ont en effet enregistré l'image de Maëlys dans sa voiture, vide sur le chemin du retour. Il finit par avouer avoir tué la fillette le 14 février 2018, soit plus de six mois après les faits. Il conduit alors les enquêteurs jusqu'aux restes de la fillette, dans le massif de la Chartreuse.

Il explique avoir tué la fillette "involontairement", la frappant alors qu'elle panique. Les analyses effectuées sur le squelette de la petite fille n'ont toutefois toujours pas pu déterminer les circonstances exactes de sa mort. Les obsèques de Maëlys ont eu lieu le 2 juin, à la Tour-du-Pin, commune iséroise où réside sa famille, qui se dit "toujours dans l'attente d'une vérité pour elle". Nordahl Lelandais est également poursuivi pour le meurtre du caporal Arthur Noyer, ainsi que l'agression présumée d'une de ses cousines, âgée de 7 ans.

Louis Dubouis