BFMTV

Trappes: Clémentine Autain dénonce une "trumpisation" de la droite

La députée de la France insoumise, invitée de BFMTV, s'en prend notamment à Valérie Pécresse, la présidente de la Région Ile-de-France, qui a demandé vendredi la "révocation" du maire Génération.s Ali Rabeh.

Interrogée sur le plateau de BFMTV ce dimanche soir, Clémentine Autain, députée la France Insoumise en Seine-Saint-Denis, a déploré "une trumpisation de la droite" après les déclarations médiatiques d'un professeur de Trappes qui ont rallumé la polémique sur le poids des islamistes dans cette ville des Yvelines.

"Ça devient très politique", a déploré sur notre antenne Clémentine Autain. Déplorant des "mensonges" et une "vindicte jetée à l'égard de la ville", elle dénonce "une trumpisation de la droite."

L'élue s'en prend notamment à Valérie Pécresse, la présidente de la Région Ile-de-France, qui a demandé vendredi la "révocation" du maire Génération.s Ali Rabeh, qui a distribué dans un lycée un tract "attaquant frontalement" l'enseignant, Didier Lemaire. Ce dernier avait dénoncé "la progression d'une emprise communautaire toujours plus forte" sur ses élèves et "l'absence de stratégie de l'Etat pour vaincre l'islamisme". Ali Rabeh quant à lui affirme être victime de "menaces de mort", pour lesquelles il a déposé plainte, avant d'être placé sous protection policière.

Invité sur notre antenne quelques heures auparavant, l'eurodéputé EELV Yannick Jadot s'en était aussi pris à Valérie Pécresse déplorant que "des responsables politiques instrumentalisent les faits", sur "un sujet hautement inflammable, celui de l'islamisme".

"L'opposition a instrumentalisé les déclarations d'un professeur de philosophie pour foutre le bazar dans la politique locale", a-t-il accusé.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV