BFMTV

Fusillades à Forest: des empreintes de Salah Abdeslam retrouvées dans l’appartement perquisitionné

Des empreintes digitales de Salah Abdeslam, en fuite depuis les attentats du 13 novembre à Paris, ont été retrouvées dans l'appartement perquisitionné ce mardi à Bruxelles.

C'est le dixième homme des commandos du 13 novembre. Les empreintes digitales de Salah Abdeslam, toujours recherché dans le cadre de l'enquête sur les attentats, ont été retrouvées dans l’appartement perquisitionné mardi à Forest, près de Bruxelles, par des policiers belges et français. Des individus situés à l'intérieur de l'appartement avaient alors riposté à l'arme lourde. Un suspect avait été abattu et deux autres étaient parvenus à s'enfuir par les toits.

Salah Abdeslam faisait-il partie des fuyards? La question se pose ce vendredi. Ses empreintes digitales ont été retrouvées sur un verre, à l'intérieur de l'appartement. Les enquêteurs ignorent pour l'heure la date à laquelle Salah Abdeslam a pu être présent à l'intérieur de cet appartement, "loué dès après les attentats" de novembre, selon les informations du consultant police-justice de BFMTV, Dominique Rizet. Mais pour le spécialiste "il est très vraisemblablement passé dans cet appartement".

Les policiers pensaient l'appartement vide

"On confirme que les empreintes de Salah Abdeslam ont été trouvées dans l'appartement de Forest", a déclaré à l'AFP un porte-parole du parquet fédéral, Eric Van Der Sypt, qui s'est refusé à tout autre commentaire "dans l'intérêt de l'enquête".

Pour Dominique Rizet, "s'il est en fuite, il est complètement aux abois". Salah Abdeslam a été exfiltré en Belgique par deux complices. Mardi soir, les autorités belges avaient pourtant indiqué que les opérations menées mardi à Forest n'étaient pas directement liées à lui. Dans la journée, alors qu'ils s'apprêtaient à perquisitionner un appartement qu'ils pensaient inoccupé, les policiers belges et français avaient essuyé des tirs d'armes lourdes. 

"Les policiers se présentent, armes à la main (...). Ils vont donner huit coups de béliers dans la porte qui va s'entrouvrir. Immédiatement une personne à l'intérieur va ouvrir le feu", précise Dominique Rizet.

Mohamed Belkaïd se cachait sous la fausse identité de Samir Bouzid

Alors que Mohamed Belkaïd est abattu par les forces de l'ordre, "deux hommes ont réussi à s'enfuir en passant par les toits", selon les informations du consultant. Ils ne sont toujours pas identifiés. Dans l'appartement, les enquêteurs ont mis la main sur un drapeau de l'Etat islamique, un "livre sur le salafisme" et de nombreuses munitions.

Ce vendredi après-midi, le parquet fédéral belge a confirmé que l'homme qui a été tué lors de l'opération de Forest, Mohamed Belkaïd, est bien l'homme qui se cachait sous la fausse identité de Samir Bouzid, l’un des suspects recherchés dans l’enquête sur les attentats de paris. Il était soupçonné d'avoir envoyé un mandat de 750 euros à la cousine d’Abelhamid Abaaoud, Hasna Aït Boulahcen, quatre jours après les attentats.
A. D.