BFMTV

Attentats du 13-Novembre: Mohamed Abrini a été mis en examen en France

Mohamed Abrini.

Mohamed Abrini. - AFP

Le complice présumé des commandos du 13-Novembre a été remis aux autorités françaises pour une durée de 24 heures. Il a été mis en examen.

Mohamed Abrini, complice présumé des attentats du 13-Novembre, a été remis aux autorités françaises et a été transféré à Paris pour une période d'une journée. Il a été entendu par six juges d'instruction en charge du dossier sur les attaques de Paris et a été mis en examen. Aucune question ne lui a été en revanche posée.

Selon nos informations, c'est le Groupement d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) qui a assuré le transfert de Mohamed Abrini, par voie routière. Les motards de la Garde républicaine ont escorté le convoi. Déjà inculpé pour "assassinats terroristes" en Belgique, il devrait regagner sa prison de l'autre côté de la frontière d'ici 24 heures.

Logisticien du 13-Novembre?

Mohamed Abrini, également surnommé "l'homme au chapeau", a été interpellé en avril dernier à Anderlecht. Le Belgo-marocain est suspecté d'être le troisième terroriste filmé par la vidéosurveillance de l'aéroport de Zaventem le 22 mars 2016. Sur ces images figure un homme portant un chapeau accompagnant les deux kamikazes qui a déposé un sac rempli d'explosifs avant de disparaître.

Dans le dossier sur les attentats du 13 novembre, Mohamed Abrini est soupçonné d'avoir, au moins, aidé à la préparation logistique. Ami d'enfance de Salah Abdeslam, il avait été filmé en sa compagnie par les caméras de vidéosurveillance d'une station-service dans l'Oise deux jours avant les attaques de Paris.

J.C. avec Cécile Ollivier