BFMTV

SNCF: des agents armés en civil patrouillent désormais dans les trains

Un TGV en gare - Illustration

Un TGV en gare - Illustration - Bertrand Guay / AFP

Le président de la SNCF a annoncé vendredi au micro de RTL que le plan "Marshall train" était entré en vigueur ce vendredi.

Interrogé sur les mesures de sécurité mises en place par la SNCF, son président, Guillaume Pepy a annoncé, vendredi sur RTL, que des cheminots en civil étaient désormais armés dans les rames de trains. 

Anis Amri, principal suspect de l'attaque contre le marché de Noël de Berlin, a été abattu dans la nuit de jeudi à vendredi, à Milan, en Italie. Dans son sac à dos, les policiers italiens ont retrouvé un billet de train. 

"Les terroristes sont rarement des fraudeurs"

L’homme pourrait être passé par Chambéry, en France pour aller à Milan, en passant par Turin. Au micro de RTL, le président de la SNCF ne confirme pas cette information, tout en ne marquant pas de surprise.

"Ce n'est pas trop étonnant. Quand vous voulez voyager en Europe sans vouloir être remarqué, il faut mieux être en règle. Les terroristes sont rarement des fraudeurs."

Sauf que le terroriste présumé était recherché par toutes les polices d'Europe, et qu'il aurait voyagé avec une arme, à une période où la SNCF attend un nombre record de voyageurs dans les jours qui viennent, avec les fêtes de fin d'année. 

Soucieux de rassurer les usagers, le président de la SNCF a annoncé que les premiers "trains Marshall" étaient entrés en circulation ce vendredi. 

"Les premiers 'trains Marshall' sont entrés en vigueur aujourd'hui. Ils ont été agréés par les préfectures. C'est-à-dire que vous avez des cheminots de la surveillance SNCF qui sont en civil, armés, dans les trains". 

La sécurité dans les trains reste aujourd'hui encore un enjeu majeur. En août 2015, un homme avait ouvert le feu à la kalachnikov sur les passagers d'un train Thalys qui reliait Amsterdam à Paris. Deux personnes avaient été blessées.
E. H.