BFMTV

Saint-Dié : un retraité interpellé pour avoir fait un doigt d’honneur à Emmanuel Macron

Visite d'Emmanuel Macron dans la commune de Saint-Dié-des-Vosges, le 18 avril 2018

Visite d'Emmanuel Macron dans la commune de Saint-Dié-des-Vosges, le 18 avril 2018 - VINCENT KESSLER / POOL / AFP

Sifflé et hué lors de son passage à Saint-Dié-des-Vosges mercredi, le président de la République s'est également vu adresser un doigt d'honneur par un retraité qui a été placé en garde à vue pour "outrage à une personne dépositaire de l'autorité publique".

Il aime aller au contact des Français et ce, même si l'accueil qui lui est réservé n'est parfois pas des plus chaleureux. Mercredi 19 avril, Emmanuel Macron a arpenté pendant près de trois heures le centre de Saint-Dié-des-Vosges, dans la région Grand-Est, afin de promouvoir son plan de revitalisation des villes moyennes en milieu rural, baptisé "Action coeur de ville". Alors que la France est secouée par plusieurs mouvements sociaux, à la suite de la hausse de la CSG et de la réforme du statut des cheminots lancées par le gouvernement, le président de la République a essuyé quelques sifflets sur son passage. Un retraité particulièrement en colère est même allé plus loin en adressant un doigt d'honneur au chef de l'Etat.

Un geste répréhensible qui constitue un "outrage à une personne dépositaire de l'autorité publique" et pour lequel cet homme de 61 ans a été interpellé avant d'être placé en garde à vue, rapporte le quotidien régional Vosges Matin. Inconnu de la justice, ce sexagénaire a rapidement reconnu les faits lors de son audition et a été convoqué le 28 mai prochain par le délégué du procureur au tribunal de Saint-Dié. Il encourt six mois d'emprisonnement et 7500 euros d'amende.

Me.R.