BFMTV

Rouen: le chauffeur qui avait renversé 4 gilets jaunes est un gendarme

Des gilets jaunes manifestent à Belfort, le 23 février 2019 (PHOTO D'ILLUSTRATION).

Des gilets jaunes manifestent à Belfort, le 23 février 2019 (PHOTO D'ILLUSTRATION). - Sébastien BOZON / AFP

Les faits se sont déroulés lors de la 14e journée de mobilisation des gilets jaunes, en février dernier.

Le 16 février dernier, quatre gilets jaunes ont été renversés par une voiture lors d'une manifestation à Rouen. L'automobiliste, qui s'est rendu aux autorités après avoir pris la fuite, était un gendarme mobile en civil, d'après une source proche de l'enquête consultée par BFMTV, confirmant une information de France Bleu.

Lors de la 14e journée de mobilisation nationale du mouvement des gilets jaunes à Rouen, une voiture a renversé quatre manifestants. D'après la radio locale, l'un d'entre eux a été touché à la tête et a dû être hospitalisé. L'homme de 47 ans, qui s'est vu prescrire 5 semaines d'interruption temporaire de travail (ITT), a depuis porté plainte.

Pris à partie à un feu?

Selon nos informations, le conducteur était un gendarme mobile en civil, en vacances dans la région le jour de la manifestation. Il assure avoir été pris à partie à un feu rouge par des gilets jaunes, ce qui l'a poussé à forcer le passage à travers le cortège. Dans la panique, il a quitté les lieux mais a immédiatement contacté la police pour s’expliquer.

L'avocate de la victime, Maître Chloé Chalot, s'étonne de la lenteur du dossier: "L'enquête traîne", regrette-t-elle auprès de France Bleu. De son côté, le procureur de la République de Rouen assure à la radio que "l'enquête est en voie d'achèvement".

Cécile Danré et Esther Paolini