BFMTV
Police-Justice

Procès Daval: l'avocat des parents d'Alexia évoque un possible viol

L'avocat des parents d'Alexia Daval, Me Gilles-Jean Portejoie (G), le 16 novembre 2020 à Vesoul en arrivant au palais de justice avec ses clients

L'avocat des parents d'Alexia Daval, Me Gilles-Jean Portejoie (G), le 16 novembre 2020 à Vesoul en arrivant au palais de justice avec ses clients - SEBASTIEN BOZON © 2019 AFP

Au cours du premier jour du procès de Jonathann Daval, l'avocat des parents d'Alexia a évoqué que leur fille a été violée après sa mort.

Premiers échanges tendus lors du procès de Jonathann Daval. Lors de cette première matinée de débats devant la cour d'assises de Vesoul, les avocats des deux clans se sont affrontés après que le conseil des parents d'Alexia Daval a émis l'hypothèse que leur fille a été violée par son mari après sa mort.

"On ne peut pas laisser dire n’importe quoi!", s'est agacé Me Randall Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval.

Le responsable de l'enquête, le patron de la Section de recherches de la gendarmerie de Besançon, a été interrogé ce lundi matin par la cour d'assises de Vesoul. Il a indiqué que la piste Jonathann Daval avait été évoquée "dans les 48 premières heures" de l'enquête. Une déclaration qui a agacé le clan Fouillot, leur avocat s'étonnant alors que le suspect n'avait été interpellé que trois mois plus tard.

"Rapport sexuel"

Me Gilles-Jean Portejoie a évoqué les traces de sperme de Jonathann Daval retrouvé dans le corps, sur la culotte et sur le short de la victime. L'avocat a alors demandé à l'enquêteur ce que cet élément lui inspirait. "Ca laisse penser qu’il y a eu un rapport sexuel", a répondu le gendarme.

"Je vais vous dire ce que je pense: il y a eu une relation sexuelle après la mort d’Alexia!", a alors rétorqué Me Portejoie.

Une hypothèse répétée ce lundi soir à notre micro. "Nous avons la conviction qu'il y a eu viol post-mortem", a-t-il réitéré sur BFMTV. Et de poursuivre: "Ce n'est pas farfelu du tout! Le magistrat instructeur avait envisagé cette possibilité, questionné Jonathann Daval sur ces faits-là puis ça n'avait finalement pas été retenu".

"En trois ans d’instruction, aucune demande d’investigation n’a jamais été faite sur un possible viol ante ou post mortem, on ne peut pas laisser dire n’importe quoi" a rétorqué Me Randall Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval, estimant qu'aucun élément de l'enquête n'avait révélé des violences sexuelles.

L'enquête a démontré par ailleurs qu'Alexia Daval reprochait à son mari ses troubles de l'érection. Selon Jonathann Daval, c'est d'ailleurs son refus d'avoir un rapport sexuel le soir du drame qui a provoqué la dispute du couple. En fin d'après-midi, le médecin légiste qui a examiné le corps d'Alexia Daval sera entendu par la cour. 

>> Daval, la série: les épisodes 1 et 2 de la série documentaire de BFMTV sont disponibles en replay et en version podcast, les épisodes 3 et 4 sont à découvrir ce mardi à 20H50.

https://twitter.com/justinecj Justine Chevalier Journaliste police-justice BFMTV