BFMTV

Prisons: les blocages se poursuivent mardi

La prison de Fleury-Mérogis est bloquée ce mardi.

La prison de Fleury-Mérogis est bloquée ce mardi. - Capture BFMTV

Les opérations de blocage des prisons ont repris mardi à partir de 6 heures à l'appel des principaux syndicats de personnel pénitentiaire pour protester contre l'agression de trois surveillants dans l'établissement de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais, où doit se rendre à 9 heures la ministre de la Justice.

Malgré la démission du directeur de cette prison - qu'ils réclamaient depuis plusieurs jours - et le "plan pénitentiaire global" promis par Emmanuel Macron pour fin février, les syndicats ont reconduit le mouvement lancé lundi, sans parvenir toutefois à s'entendre sur les revendications à transmettre au ministère de la Justice.

"Le mouvement s'est particulièrement durcit puisque là, on empêche absolument tout de rentrer, détaille, toutefois, Thibaut Capelle, secrétaire FO à Fleury-Mérogis. La seule réponse de l'Etat à la grogne des surveillant, ça a été d'opposer forces de l'ordre contre forces de l'ordre. On attend un signe fort des pouvoirs publics."

Dans un contexte déjà ultra-tendu, l'agression de sept surveillants à la prison de Mont-de-Marsan, dans les Landes, par un détenu, lors de son transfert vers le quartier disciplinaire, a suscité une vive colère. L'homme est incarcéré pour meurtre. "C'est au-delà de la provocation, ça a été très violent", dénonce Fabio Cologni, délégué FO pénitentiaire de la prison de Mont-de-Marsan, qui note que le détenu était suivi pour des faits de radicalisation.

"Tous les agents attendent des résultats concrets du gouvernement, si ça ne vient pas, on sera toujours là pour manifester nos mécontentements."

J.C. avec AFP