BFMTV

Où en est l'enquête sur le meurtre d'Alexia Daval?

Aucun suspect a été interpellé dans l'enquête sur le meurtre d'Alexia Daval.

Aucun suspect a été interpellé dans l'enquête sur le meurtre d'Alexia Daval. - AFP

Le 30 octobre dernier, le corps d'Alexia Daval, une jeune femme de 29 ans, était retrouvé en partie calciné dans un bois à environ 5 kilomètres de son domicile. Depuis, aucun suspect a été interpellé et de nombreuses pistes restent ouvertes.

L'avocat de la famille d'Alexia Daval croyait au début de cette affaire, à un "dénouement rapide". Deux mois jour pour jour après la disparition de cette jeune femme de 29 ans, dont le corps a été retrouvé en partie calciné dans un bois, aucun suspect a été interpellé et toutes les pistes restent ouvertes. Des avancées pourraient toutefois être présentées dans les prochains jours ou prochaines semaines. 

"Ca va être le résultat d’analyses qui vont rentrer à partir du début de l’année, explique Me Jean-Marc Florand, l'avocat des parents et de la soeur d'Alexia Daval. Et à partir de là on aura une idée très précise de qui a ou ont commis (le meurtre, NDLR). Je n’exclue pas un auteur principal et un complice pour le transport du corps."

Analyses complémentaires

Le 28 octobre, la disparition d'Alexia Daval est signalée par son mari alors que la jeune femme n'est pas rentrée de son jogging quotidien. Deux jours plus tard, son corps est retrouvé dans le bois de la Vaivre, à Esmoulins, à 5 kilomètres du domicile du couple. Il a été en partie brûlé. Une autopsie de la dépouille de la joggeuse a été réalisée donnant des résultats "concluants" sur les causes de la mort de la victime. 

"Le décès d'Alexia Daval est probablement lié à une asphyxie sans que l’on connaisse le mécanisme de cette asphyxie", indiquait le 6 novembre Edwige Roux-Morizot, la procureur de la République de Besançon.

Sur les lieux de la découverte du corps d'Alexia Daval, les enquêteurs avaient pu récolter de nombreux éléments et indices, laissant penser à un crime commis dans la précipitation. Des analyses complémentaires avaient été réclamées par la justice à la fois sur des éléments retrouvés sur le corps de la jeune femme, et des expertises scientifiques sur ce qui a été découvert dans le bois. Les résultats devraient donc être connus au début de l'année 2018, à en croire l'avocat de la famille d'Alexia Daval.

La piste d'un crime sexuel?

Par ailleurs, la dizaine de gendarmes de Haute-Saône en charge de l'enquête continuent de travailler sur les 160 auditions réalisées dans le cadre des investigations. Les nombreux témoignages réalisés dans le cadre de l'appel à témoins lancé par les autorités sont, eux-aussi, étudiés, examinés et recoupés. Car pour l'heure, aucun suspect n'a été interpellé et placé en garde à vue en deux mois d'enquête faisant dire que toutes les pistes restent envisagées par les enquêteurs, peu loquaces sur leurs investigations.

"On aurait manifestement à peu près une trentaine de délinquants sexuels qui sont inscrits au Fichier des délinquants sexuels et donc à mon sens qui font l’objet d’investigations spécifiques, précise Me Randall Schwerdorffer. Evidemment les gendarmes n’ont pas écarter la thèse du délinquant sexuel."

J.C. avec Johanna Giglia