BFMTV

Nice: Christian Estrosi pris à partie lors d'une visite sur les lieux d'une fusillade

Le maire LR de Nice Christian Estrosi a été pris à partie ce mercredi soir, lors d'une visite surprise avec le préfet des Alpes-Maritimes dans le quartier des Moulins, où a éclaté une fusillade lundi.

Le maire Les Républicains de Nice Christian Estrosi a été pris à partie ce mercredi soir, après s'être rendu dans le quartier où a eu lieu une fusillade lundi, sur fond de trafic de drogue. Selon nos informations, le maire et son équipe ont été la cible d'un projectile alors qu'ils quittaient les lieux.

Les faits ont eu lieu dans le quartier des Moulins de Nice, alors que Christian Estrosi et le préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez effectuaient une visite surprise, deux jours après la fusillade qui avait éclaté en pleine journée lundi, sur fonds de trafic de drogue. Il s'agissait de la troisième en ce mois de juillet.

Une fusillade en plein jour

La préfecture avait signalé ce déplacement dans un tweet publié en fin de soirée, indiquant que Bernard Gonzalez se trouvait "sur le terrain avec les renforts en forces de sécurité (CRS, police nationale) pour la sécurisation  du quartier des Moulins à Nice".

À la suite de cette fusillade, Christian Estrosi avait demandé des "moyens supplémentaires" et un "plan d'action immédiat permettant de rétablir l'ordre", jugeant la situation du quartier des Moulins "très préoccupante". À l’Intérieur, Gérald Darmanin a entendu cette requête et envoyé 60 CRS en renfort. Par ailleurs, une enquête pour "tentative d’homicide" a été ouverte et confiée à la police judiciaire de Nice pour tenter d’identifier les personnes impliquées.

Johan Rouquet avec Jeanne Bulant