BFMTV

"Marche des libertés" à Paris: une manifestation dans le calme qui a réuni 6500 personnes, selon l'Intérieur

Le cortège, qui s'est notamment mobilisé contre la loi "sécurité globale", a rallié en une heure et demi la place de la Bastille. Aucun incident majeur n'a été observé.

C'est sous la neige et dans le froid que les opposants à la loi "sécurité globale" se sont rassemblés ce samedi en début d'après-midi place Félix-Eboué, dans le XIIe arrondissement de Paris. Le cortège s'est élancé vers 14h30 et n'a mis qu'une heure et demi pour rejoindre la place de la Bastille, et ce sans incident majeur. D'après le ministère de l'Intérieur, 6500 personnes ont participé à ce rassemblement et 24 ont été interpellées. Les organisateurs évoquent quant à eux 15.000 manifestants.

Si les forces de l'ordre étaient mobilisées en nombre - 2700 agents étaient sur le terrain - et sont intervenues en amont de la manifestation pour empêcher la tenue d'une rave-party non-déclarée, aucune violence n'est venue émailler cette "marche des libertés", rapportent nos journalistes sur place.

Fin de la marche avant le couvre-feu

Une foule parsemée et hétéroclite a défilé ce samedi dans les rues de Paris, mêlant opposants à la loi "sécurité globale" mais aussi "teuffeurs" équipés de haut-parleurs diffusant de la musique électronique et venus défendre "le droit à la culture".

Dès 17 heures, les forces de l'ordre ont enjoint les participants à quitter la place de la Bastille, alors qu'un couvre-feu national à 18 heures entre en vigueur ce samedi.

"Les personnes souhaitant quitter la manifestation peuvent le faire en empruntant le boulevard Richard-Lenoir ou le métro Bastille", a rappelé sur Twitter la préfecture de police de Paris.
Mélanie Rostagnat Journaliste BFMTV