BFMTV

L'appel de la famille d'Arthur Noyer à Nordahl Lelandais

Les parents et le frère d'Arthur Noyer

Les parents et le frère d'Arthur Noyer - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Par la voix de leur avocat, les parents et le frère du caporal Arthur Noyer, disparu en avril 2017, demandent à celui qui a avoué le meurtre de la petite Maëlys, et qui est également mis en examen pour l'assassinat de leur fils, de dire "rapidement ce qui est arrivé" le soir de sa disparition.

Après les aveux de Nordahl Lelandais dans l’affaire Maëlys, les parents d’Arthur Noyer, caporal de 24 ans disparu en avril 2017 et dont le crâne a été retrouvé près de Chambéry en septembre dernier, "lancent un appel" par la voix de leur avocat à celui qui est également mis en examen pour l’assassinat de leur fils, afin qu’il "dise la vérité".

"Qu'il nous dise ce qu'il a pu faire à Arthur, si c'est lui qui est l’assassin. Nordahl Lelandais a déjà reconnu, dans le cadre de l'affaire Maëlys, la mort de la petite. Il est donc dans une logique d'aveux. Sa parole commence à se libérer. C'est pour nous une lueur d'espoir. Se libérer du meurtre d'une petite fille, c'est toujours plus délicat que reconnaître celui d'un adulte", explique Me Bernard Boulloud au Parisien.

"Répondez nous! Répondez à la justice Monsieur Lelandais!", poursuit l’avocat qui dit attendre que "cette partie d'humain en lui se réveille". Assurant que les parents et le frère d’Arthur Noyer sont "prêts à tout entendre", il exhorte celui qui a avoué le meurtre de la petite Maëlys à dire "rapidement ce qui est arrivé".

"Qu'il nous apporte les éléments qui pourraient le disculper"

Au nom de la présomption d’innocence, Me Boulloud précise toutefois que "si ce n’est pas lui qui a tué Arthur, qu’il nous apporte les éléments qui pourraient le disculper", assurant "vouloir concentre les recherches sur d'autres personnes" si la "piste Lelandais devait se refermer".

Arthur Noyer, jeune caporal appartenant au 13e bataillon des chasseurs alpins de Chambéry, a disparu le 12 avril 2017 en revenant d'une soirée en discothèque avec ses camarades militaires. L'enquête a été relancée le 7 septembre avec la découverte de son crâne sur un chemin de randonnée à proximité de la commune de Montmélian. D'autres ossements ont été repérés en janvier dernier à proximité du lieu où le crâne d’Arthur Noyer a été découvert.

Les investigations ont permis de relever que le bornage téléphonique du jeune militaire, le soir de sa disparition, correspondait à celui de Nordahl Lelandais. Son véhicule a également été repéré près de la discothèque où Arthur Noyer a passé sa soirée.

P.L