BFMTV

Dieudonné: la justice interdit la vente du DVD de son spectacle "Le Mur"

Dieudonné, le 28 janvier 2015, lors d'un précédent procès.

Dieudonné, le 28 janvier 2015, lors d'un précédent procès. - Stéphane de Sakutin - AFP

Poursuivi par la Licra, le polémiste Dieudonné ne pourra pas commercialiser le DVD de son spectacle Le Mur, qui avait été frappé d'interdiction dans plusieurs villes l'an dernier.

C'est un rebondissement de plus pour un spectacle des plus controversés. Le tribunal de grande instance de Paris a interdit, ce mercredi, la commercialisation du DVD du spectacle du polémiste Dieudonné, Le Mur, dont la représentation avait déjà été interdite dans plusieurs villes de France au début de l'année dernière.

Saisi par la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), le tribunal a jugé certains passages du DVD constitutifs de provocation à la haine et à la violence, d'apologie et contestation de crimes contre l'Humanité, d'apologie des délits de crimes de collaboration avec l'ennemi.

La Licra s'est vue accorder 5.000 euros de dommages et intérêts, a précisé leur avocat, Me David-Olivier Kaminski. "La justice consacre l'interdiction judiciaire du spectacle Le Mur après l'interdiction administrative ordonnée par le Conseil d'Etat", a-t-il précisé auprès de l'agence Reuters.

"Ce n'est pas drôle" d'être antisémite

Fin janvier, devant le tribunal correctionnel de Paris où il était poursuivi pour provocation à la haine raciale et injure, notamment pour certains propos tenus dans ce spectacle, Dieudonné a assuré ne pas être antisémite, "parce que ça n'est pas drôle" de l'être.

Quelques jours plus tard, le polémiste, habitué des tribunaux, avait également comparu devant le tribunal correctionnel de Paris pour "apologie du terrorisme" pour avoir écrit "Je me sens Charlie Coulibaly" sur sa page Facebook le 11 janvier dernier

Une audience au cours de laquelle une lourde peine de 30.000 euros d'amende avait été requise à l'encontre de l'humoriste.

Une "Quenelle d'or" à Ahmadinejad

D'après son avocat Maître Sanjay Mirabeau, invité sur BFMTV ce jour-là, ce procès était censé marquer un tournant pour Dieudonné. "On a pu reparler aux parties adverses", s'était-il ainsi félicité sur notre plateau. "Ça veut dire des choses, je pense que la paix qu'on essaye de faire a déjà commencé". Ce qui n'a pas empêché cet habitué des provocations de se rendre, depuis, en Iran, pour remettre une "Quenelle d'or" à l'ex président iranien, Mahmoud Ahmadinejad.

A. G. & Jé. M. avec agences