BFMTV

Deux enfants Fillon ont reversé une partie de leurs salaires d'assistants parlementaires à leurs parents

Marie et François Fillon.

Marie et François Fillon. - BFMTV

Selon Le Parisien, Charles et Marie Fillon, un temps employés au Sénat par leur père, ont reversé une partie de leurs revenus de cette époque sur le compte joint de leurs parents.

Selon une information du Parisien, publiée sur le site du quotidien d'Île de France ce lundi soir, Marie et Charles Fillon ont viré une partie de leurs émoluments, perçus à l'époque où ils étaient attachés parlementaires de leur père au Sénat, sur le compte joint de leurs parents. 

Marie Fillon a expliqué vouloir rembourser les frais liés à son mariage

Marie Fillon, qui a reversé 33.000 euros sur les 46.000 reçus en net, a elle-même révélé ces opérations devant les enquêteurs lors de son audition du 9 février dernier. Marie Fillon, qui a travaillé pour son père entre octobre 2005 et décembre 2006, a expliqué qu'il s'agissait de rembourser les frais engagés pour son mariage en août 2006.

Selon maître Kiril Bougartchev, son avocat, Marie Fillon voulait rendre à ses parents ces sommes car "elle ne voyait pas en quoi son père devait lui offrir son mariage alors qu’il ne l’avait pas fait pour ses frères". Selon le défenseur de la fille de François Fillon, ce dernier a livré pour 44.000 euros de factures liées au mariage à la justice. 

Charles Fillon a reversé 30% de son salaire net

Charles Fillon, qui a pour sa part épaulé son père au Sénat entre janvier et juin 2007, a lui aussi reversé une partie des revenus perçus sur le compte de l'actuel candidat de la droite et du centre à la présidentielle et son épouse, Penelope Fillon. Payé 4.846 euros bruts mensuels, il a opéré des virements tous les mois: il a ainsi rétrocédé l'équivalent de 30% de son salaire net.

Maître Antonin Lévy, avocat de François Fillon, a répondu au journal francilien: "François Fillon payait à son fils une partie de son loyer et de son argent de poche, à partir du moment où il a gagné sa vie, il était normal qu’il le rembourse". 

R.V.