BFMTV

Cahuzac: le patron du fisc dément avoir lancé une "mission secrète en Suisse"

Vue du ministère de l'Economie et des Finances à Paris Bercy.

Vue du ministère de l'Economie et des Finances à Paris Bercy. - -

Emboîtant le pas à Pierre Moscovici le patron du fisc dément à son tour ce jeudi les informations de "Valeurs actuelles" selon lesquelles une "mission secrète" en Suisse aurait été lancée pour vérifier l'existence d'un compte caché de Jérôme Cahuzac dès décembre 2012.

Tout comme l'avait déjà fait ce jeudi matin Pierre Moscovici, Le patron de l'administration fiscale, Bruno Bézard, a démenti "formellement" avoir lancé une "mission secrète en Suisse" qui lui aurait permis de savoir dès fin décembre que Jérôme Cahuzac avait bien eu un compte caché, comme l'affirme Valeurs actuelles.

"L'administration fiscale n'a diligenté ni 'mission secrète en Suisse', ni 'vérification en terre helvétique'", déclare le directeur général des finances publiques dans un communiqué, estimant qu'une telle démarche n'aurait pas été conforme au droit.

Le fisc et le ministre au courant dès le 31 décembre?

Le journal affirme jeudi que le ministre de l'Economie et le patron du fisc ont lancé dès le 7 décembre une enquête menée par "une quinzaine de fonctionnaires" et ont appris "avant le 31 décembre" que le ministre délégué au Budget de l'époque avait bien détenu un compte en Suisse à l'UBS.

"Aucune réponse n'est parvenue ni formellement ni informellement, ni par écrit ni par oral, de la part des autorités helvétiques avant la date du 31 janvier 2013, à la question qui a été posée le 24 janvier précédent dans le cadre d'une demande d'assistance administrative internationale", s'est défendu Bruno Bézard.

À LIRE AUSSI:

>> Carrez et Marini vont "vérifier" les informations de Valeurs actuelles

>> Moscovici va porter plainte contre "Valeurs actuelles"

>> Moscovici dans le viseur

>> Affaire Cahuzac: que savait Pierre Moscovici?

>> Ambiance électrique à l'Assemblée

>> Cahuzac: "Je déménage tous les deux jours"

David Namias avec AFP