BFMTV

Cahuzac: "Je déménage tous les deux jours"

Jérôme Cahuzac

Jérôme Cahuzac - -

Dans sa première interview après ses aveux, l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac assure également qu'il n'a pas encore pris de décision sur son retour comme député à l'Assemblée nationale.

"Ebranlé", Jérôme Cahuzac s'exprime pour la première fois depuis ses aveux, jeudi dans la Dépêche du Midi. Dans une interview accordée par téléphone au quotidien régional, le ministre déchu raconte "la voix claire" qu'il dormait dans sa voiture. Ou plutôt, il ne dément pas. "Je déménage tous les deux jours, pour fuir la pression", explique-t-il.

Une quasi-cavale

C’est une quasi-cavale que l’homme, hier pièce maitresse du gouvernement, raconte. Jérôme Cahuzac assure ainsi s'être d'abord réfugié en Normandie, en Bretagne, puis cette semaine à Gujan-Mestras sur les bords du bassin d'Arcachon.

Traqué par les photographes, l'ex-ministre a séjourné en famille chez des proches. Pourquoi? Les paparazzis le traquent se plaint-il, abasourdi par leur pugnacité. "Je m'étonne même de la capacité de géolocalisation que certains déploient pour suivre ma trace!"

Siège de député: "pas encore pris ma décision"

Et après? Reprendra-t-il son siège de député après le 19 avril? Jérôme Cahuzac répond qu’il est encore "trop tôt, (qu’il n’a) pas encore pris (sa) décision. Rien ne presse."

Son suppléant Jean-Claude Gouget est plus loquace: "Il se laisse quinze jours de réflexion. Ça veut dire qu'on ne le saura qu'au dernier moment, mais je lui ai bien fait entendre que pour moi, je considérais que c'était une erreur."


A LIRE AUSSI:

>> Hollande juge inconcevable un retour de Cahuzac à l'Assemblée

>> SONDAGE BFMTV - Pour un Français sur deux, les politiques sont corrompus

>> Fraude fiscale, conflits d'intérêt: les pistes de Hollande pour la moralisation de la vie politique

>> Hollande sur Cahuzac: "c'est un outrage fait à la République"

Caroline Piquet