BFMTV

Affaire Cahuzac: Moscovici va porter plainte contre "Valeurs actuelles"

Pierre Moscovici, le ministre de l'économie, savait-il que le ministre du Budget avait un compte en Suisse dès décembre? C'est la question que tous se posent.

Pierre Moscovici, le ministre de l'économie, savait-il que le ministre du Budget avait un compte en Suisse dès décembre? C'est la question que tous se posent. - -

Le ministre de l'Economie a décidé de porter plainte contre l'hebdomadaire "Valeurs actuelles", selon des informations obtenues par BFMTV. L'hebdo assure que le ministre savait dès décembre pour le compte en Suisse de Jérôme Cahuzac.

"Non, bien sûr que non". Pierre Moscovici oppose jeudi un "démenti formel" aux allégations de l'hebdomadaire Valeurs actuelles, selon lequel le ministre de l'Economie aurait été au courant dès décembre 2012 de l'existence du compte en Suisse de son ministre délégué au Budget Jerôme Cahuzac. Le ministre a même décidé de porter plainte contre l'hebdomadaire, a assuré Bercy à BFMTV.

>> Carrez et Marini vont "vérifier" les informations de Valeurs actuelles

Une mission secrète envoyée en Suisse dès 2012?

Selon Valeurs actuelles, le ministre aurait envoyé dès la fin de l'année dernière une mission secrète en Suisse pour enquêter sur le cas de Jérôme Cahuzac. Toujours selon ce média, la quinzaine de fonctionnaires dépêchée en Suisse n'aurait eu aucun mal à obtenir la confirmation de l'existence de ce compte.

Cette information pourrait éclairer d'un nouveau jour les demandes envoyées le 24 janvier dernier par Bercy aux autorités helvétiques pour vérifier l'existence d'un compte à la banque UBS pour la période 2006-2012, soit jusqu'au délai de prescription. Une démarche qualifiée a posteriori de "surréaliste" par Valeurs actuelles.

Mais pour Pierre Moscovici il s'agit ni plus, ni moins, que d'une "reconstruction à partir d'une réalité qui n'existe pas".

À LIRE AUSSI:

>> Affaire Cahuzac: Moscovici dans le viseur

>> Affaire Cahuzac: que savait Pierre Moscovici?

>> Affaire Cahuzac: ambiance électrique à l'Assemblée

>> Cahuzac: "Je déménage tous les deux jours"

David Namias