BFMTV

Attentats du 13-Novembre: 20 personnes renvoyées en justice

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) - Stéphane de Sakutin / AFP

Le parquet de Paris a livré ce lundi son ordonnance de mise en accusation dans le dossier des attentats franciliens du 13 novembre 2015. Il renvoie 20 personnes devant les assises.

Les cinq magistrats saisis de l'information judiciaire portant sur les attentats à Paris et à Saint-Denis le 13 novembre 2015 ont rendu ce lundi leur ordonnance de mise en accusation. Dans ce dossier hors norme, on compte 14 mis en examen, 11 personnes en détention provisoire et trois contrôles judiciaires, à quoi s'ajoute un mandat d'arrêt émis contre six personnes. 1765 personnes physiques et morales se sont constituées parties civiles. Dans le document livré ce lundi, vingt personnes sont envoyés devant la Cour d'assises. 

Salah Abdeslam au premier rang 

Salah Abdeslam est bien sûr du nombre. Il est renvoyé pour les chefs d'association de malfaiteurs terroriste criminelle, meurtres en bande organisée, en relation avec une entreprise terroriste, tentatives de meurtres en bande organisée, en relation avec une entreprise, séquestration, sans libération volontaire avant le 7e jour, en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste, tentatives de meurtres sur personnes dépositaires de l’autorité publique, en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste. 

Oussama Atar est quant à lui renvoyé pour direction d’une organisation terroriste, complicité de meurtres en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste, complicité de tentatives de meurtres en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste, complicité de séquestrations, sans libération volontaire avant le 7e jour, en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste, complicité de tentatives de meurtres sur personnes dépositaires de l’autorité publique, en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste. 

Le détail des accusés 

Obeida Aref Dibo, Omar Darif, Sofien Ayari, Osama Krayem, Mohamed Abrini, Mohamed Bakkali, Ahmed Dahmani répondront quant à eux des chefs d'association de malfaiteurs terroriste criminelle, complicité de meurtres en bande organisée, en relation avec une entreprise terroriste, complicité de tentatives de meurtres en bande organisée, en relation avec une entreprise terroriste, complicité de séquestration, sans libération volontaire avant le 7e jour, en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste, complicité de tentatives de meurtres sur personnes dépositaires de l’autorité publique, en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste. 

Les frères Fabien et Jean-Michel Clain, dont la mort été annoncée en 2019, sont quant à eux poursuivis pour complicité de meurtres en bande organisée, en relation avec une entreprise terroriste, complicité de tentatives de meurtres en bande organisée, en relation avec une entreprise terroriste, complicité de séquestration, sans libération volontaire avant le 7e jour, en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste, complicité de tentatives de meurtres sur personnes dépositaires de l’autorité publique, en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste. 

Adel Haddadi, Muhamad Usman, Yassine Atar, Ali el Haddad Asufi, Abdellah Chouaa, Farid Kharkhach devront faire face au chef d'association de malfaiteurs terroriste criminelle. Mohamed Amri, Ali Oukkadi sont eux poursuivis pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, et recel de terroriste en relation avec une entreprise terroriste. Enfin, Hamza Attou est accusé de recel de terroriste en relation avec une entreprise terroriste

Robin Verner