BFMTV

Affaire Tapie: nouveau volet judiciaire

L'affaire Tapie se complexifie de jour en jour.

L'affaire Tapie se complexifie de jour en jour. - -

La justice cherche à éclaircir les liens entretenus par Bernard Tapie et Pierre Estoup dans le cadre du procès des comptes de l'Olympique de Marseille, en 1998.

De rebondissement en rebondissement, la tentaculaire affaire Tapie offre tous les jours son lot de surprises. Ce jeudi, Le Monde affirme que les enquêteurs "ouvrent un nouveau front" qui concerne les comptes de l'OM.

Selon le quotidien, la justice cherche à vérifier quels liens ont entretenu Bernard Tapie et Pierre Estoup en 1998, lorsque l'homme d'affaires, jugé en appel pour faux et usage de faux et abus de biens sociaux, a bénéficié d'une peine clémente. Condamné à 3 ans de prison dont 18 mois ferme en première instance en 1997 par le tribunal de Marseille, il écope finalement de 3 ans de sursis, 300.000 francs d'amende et 5 ans de privation de droits civiques devant la cour d'appel d'Aix-en-Provence. Les enquêteurs suspectent une intervention... de Pierre Estoup, explique Le Monde. Ils se basent sur une dédicace de Bernard Tapie dans un ouvrage retrouvé chez Pierre Estoup: "Votre soutien a changé le cours de mon destin".

> Comment Pierre Estoup aurait-il pu intervenir?

Pierre Estoup est une connaissance de longue date de Franck Lapeyrère, président de la cour d'appel d'Aix-en-Provence. Aux enquêteurs, il aurait expliqué "Pierre Estoup a essayé de me voir". Ces rencontres n'auraient cependant pas eu lieu, explique Le Monde. Mais des courriers tendraient à prouver que Pierre Estoup serait intervenu dans d'autres dossiers, indique le quotidien.

Tout le travail des enquêteurs va être de déterminer si Pierre Estoup est intervenu au profit de Bernard Tapie et si l'homme d'affaires était au courant.

Les deux hommes ont toujours nié avoir travaillé ensemble. Un témoin affirmait sur BFMTV ce mardi que, dans le cadre d'un autre dossier, il lui paraissait "clair" et "net" que Pierre Estoup travaillait pour Bernard Tapie.

> Que répond Bernard Tapie?

"C'est du délire, c'est faux de A à Z", a-t-il affirmé au Monde, indiquant n'être "au courant de rien". Il explique aussi que "la dédicace à Pierre Estoup n'avait rien à voir avec ce jugement".

> Quel rapport avec l'affaire actuelle?

Pierre Estoup, ancien président de la cour d'appel de Versailles, est mis en examen pour "escroquerie en bande organisée". Il est soupçonné d'avoir favorisé Bernard Tapie lors de l'arbitrage qui lui a octroyé 403 millions d'euros en 2008, dans le litige qui l'opposait au Crédit Lyonnais. En cause: les liens qu'ont pu entretenir le magistrat et l'homme d'affaires et qui n'auraient pas été portés à la connaissance du tribunal arbitral.

Une autre procédure pourrait être lancée par l'Etat, il s'agit du recours en révision pour contester la sentence du tribunal arbitral.


À LIRE AUSSI:

>> INFOGRAPHIE - Affaire Tapie: une saga de 20 ans

>> Affaire Tapie: qui est soupçonné de quoi?

dossier :

Affaire Tapie

V.D.