BFMTV

Affaire Dupont de Ligonnès: un opération en cours dans un monastère dans le Var

Xavier Dupont de Ligonnès est soupçonné d'avoir tué sa famille en 2011.

Xavier Dupont de Ligonnès est soupçonné d'avoir tué sa famille en 2011. - AFP

Les enquêteurs ont réalisé ce mardi matin des vérifications dans un monastère de Roquebrune-sur-Argens, dans le Var. Deux fidèles disent avoir cru voir, en moine, celui qui est soupçonné d'avoir tué sa famille en 2011 à Nantes.

Une opération discrète qui s'est achevée peu avant midi ce mardi. Des vérifications ont été réalisées ce mardi matin dans un monastère à Roquebrune-sur-Argens, dans le Var, dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès, a appris BFMTV confirmant une information de Ouest France. Les policiers de la police judiciaire de Nantes, appuyés par ceux de Toulon et des hommes de l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) aux personnes ont investi les lieux vers 9 heures.

Une vingtaine d'enquêteurs de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) se sont déplacés dans l'institution religieuse pour cette opération. Ils ont vérifié à la fois l'identité de tous ceux qui sont sur place et ont étudié le registre de tous ceux qui sont passés par le monastère ces dernières années. Ils se sont notamment attaché à vérifier l'identité d'un homme dont la description ressemblant à celle du père de famille, celui qui a été décrit par les fidèles. Les policiers n'ont procédé à aucune interpellation. Xavier Dupont de Ligonnès reste introuvable.

Xavier Dupont de Ligonnès est recherché depuis 2011 après la découverte du corps de son épouse et de celui de leurs quatre enfants sous la terrasse de la maison familiale à Nantes. De signalements en fausses pistes, les enquêteurs ont lancé cette nouvelle opération sur la base de deux témoignages de fidèles qui disent avoir cru reconnaître le père de famille en moine lors d'une messe célébrée dans le monastère Saint-Désert-des-Carmes où les moines ont fait vœu de silence, précise une source proche.

XDDL
XDDL © -

Des dizaines d'opérations de ce type

Ces nouveaux témoignages ont été pris au sérieux alors que les policiers avaient d'ailleurs perdu la trace de Xavier Dupont de Ligonnès le 15 avril 2011 à Roquebrune-sur-Argens. Le suspect numéro un dans cette affaire qui n'a jamais été résolue a été filmé par une vidéo de caméra de vidéosurveillance en train de retirer de l'argent à un distributeur après avoir passé la nuit dans l'hôtel Formule 1 de cette commune. Il s'agit toutefois pour les enquêteurs de "fermer une porte" en réalisant ces vérifications.

Depuis le début de l'affaire, plusieurs dizaines d'opérations de ce type ont été menées par les enquêteurs. Var, Allier, ou plus loin en Argentine, en Thaïlande ou en Afrique, Xavier Dupont de Ligonnès aurait été vu un peu partout dans le monde. En six ans, plus de 800 signalements du père de famille ont été faites. En 2015 puis en 2017, la découverte d'ossements et d'un corps dans le sud de la France relançaient l'affaire. La première fois, c'était dans la forêt de Bagnols, à quelques kilomètres de Roquebrune-sur-Argens. C'est dans cette même zone qu'un corps en décomposition a été retrouvé au mois de décembre. A chaque fois, la piste Dupont de Ligonnès avait été abandonnée.

Justine Chevalier avec Mélanie Bertrand