BFMTV
People

Une chanteuse tadjike militante des droits des femmes à l'Eurovision pour la Russie

Manija Sanguine, chanteuse de 29 ans originaire du Tadjikistan et militante des droits des femmes, va représenter la Russie à l'Eurovision 2021

Manija Sanguine, chanteuse de 29 ans originaire du Tadjikistan et militante des droits des femmes, va représenter la Russie à l'Eurovision 2021 - Eurovision

Son morceau, Russian Woman, est "une chanson sur la transformation de la conscience de soi des femmes au cours des derniers siècles en Russie".

La Russie enverra au concours de l'Eurovision en mai Manija Sanguine. Cette chanteuse de 29 ans originaire du Tadjikistan et militante des droits des femmes interprétera Russian Woman ("Femme russe"), "une chanson sur la transformation de la conscience de soi des femmes au cours des derniers siècles en Russie".

Connue sous son nom de scène de Manija (Manizha en anglais), la jeune femme a bâti sa popularité d'abord sur Instagram. Elle a remporté un vote du public lors d'une émission sur la chaîne Pervy Kanal lundi et ira donc représenter la Russie au concours, qui se déroulera aux Pays-Bas.

Née en 1991 au Tadjikistan, ex-république soviétique pauvre d'Asie centrale, Manija et sa famille ont fui la guerre civile en s'installant à Moscou trois ans plus tard. En tant que chanteuse, elle s'est fait connaître grâce à de courts clips musicaux diffusés sur Instagram, qui rassemblent des centaines de milliers de vues.

"Voir notre pays comme je le connais"

La femme russe a parcouru un chemin incroyable depuis la hutte paysanne jusqu'au droit de vote et d'être élue (l'une des premières au monde), des ateliers d'usine aux vols spatiaux", a-t-elle indiqué dans un communiqué. "Je suis tadjike, mais la Russie m'a acceptée et m'a élevée. Je veux que le monde voie notre pays comme je le connais: généreux, ouvert, brillant, incomparable."

Outre sa carrière musicale, Manija est également une militante des droits des femmes et des réfugiés. En 2019, elle a créé une application mobile avec un bouton d'alarme pour les femmes victimes de violences domestiques, un problème particulièrement criant en Russie. En décembre, elle est aussi devenue ambassadrice pour le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR).

Le choix de Manija pour l'Eurovision vient après la décision de ne pas prendre part à la compétition du groupe Little Big, choisi l'année dernière pour participer au concours musical, finalement annulé à cause de la pandémie de coronavirus.

J.L. avec AFP