BFMTV

Nouvelle star: Philippe Manœuvre, ancien juré, tacle une "usine à pop" régie par les "embrouilles"

Philippe Manœuvre sur le plateau du "Grand journal" en 2010

Philippe Manœuvre sur le plateau du "Grand journal" en 2010 - Fred Dufour - AFP

Quelques semaines avant que Nouvelle Star n’entame son retour sur M6, l’ancien membre du jury a évoqué les coulisses du programme, dont il ne semble garder aucune nostalgie.

Juré de Nouvelle star de 2006 à 2008, Philippe Manœuvre n'a pas l'air d'avoir que de bons souvenirs de ces trois années passées à juger de jeunes talents. Alors que le télé-crochet s’apprête à faire son retour sur M6 le 1er novembre prochain avec Benjamin Biolay, Cœur de Pirate, Nathalie Noennec et Dany Synthé dans les fauteuils du jury, le journaliste musical est revenu sur sa propre expérience dans l’émission au micro d’Europe 1, ce dimanche. Il accuse notamment cette "usine à pop" de servir un intérêt publicitaire:

"Le but de cette émission, c’est quoi? Tout le monde vous dira que c’est trouver des chanteurs. Pas du tout! (…) C’est un truc qui attire certaines publicités qu’on ne voit pas dans les autres émissions", juge-t-il simplement, évoquant "des publicités de djeuns" telles que des spots de gel pour les cheveux ou de produits anti-acnéiques.

"Il y aurait un livre à écrire"

Pourquoi, alors, avoir malgré tout tenté l’aventure? "Ça me semblait intéressant à voir", explique celui qui a officié auprès de Lio, André Manoukian et Sinclair. Il affirme également que de nombreuses manigances se jouent en coulisse:

"Il y aurait un livre à écrire sur les embrouilles, les combinaisons, les nombre de gens qui essayent d’interférer. Ça va de la maison de disque future en passant par la maison de télévision, les gens qui choisissent les morceaux (…) S’ils n’aiment pas un candidat, ils lui font chanter une certaine chanson d’AC/DC nommée Highway to Hell qui fait que les mecs sont éliminés le soir même. Ce sont des trucs que tout le monde connaît."

Pour conclure, Philippe Manœuvre utilise une image pour faire comprendre à quel point il ne fait pas confiance au programme: "Est-ce que je confierais mes enfants à la Nouvelle star? Je ne crois pas, non."'

Benjamin Pierret