BFMTV

Cyril Hanouna au sujet du départ d'Enora Malagré: "Elle va bien, il n'y a pas de drames"

-

- - -

Le leader de la bande de Touche pas à mon poste! a assuré que le départ de la chroniqueuse s'est fait sans conflits et qu'aucun autre membre de l'équipe n'allait quitter le programme prochainement.

La bande de chroniqueurs de Touche pas à mon poste! est revenue sur le départ d'Enora Malagré, l'une des chroniqueuses historiques du programme, absente de l'émission de ce mardi. La tempête bretonne de 36 ans, passée par Arte et Paris Première, a annoncé sa décision dans une vidéo sur Twitter, après sept saisons dans l'émission de Cyril Hanouna. La présentatrice de Derrière le poste, qui avait déjà fait part de ses doutes quant à sa place dans l'équipe, a indiqué ne plus "se retrouver dans l'émission".

"Plus de départs, que des arrivées"

Un magnéto des moments marquants de la chroniqueuse, décrite tour à tour comme "l'atout charme de l'émission, la bonne copine, une personnalité haute en couleurs", a été diffusé sur fond de musique au piano. On y voit, entre autres coups de gueules mémorables, des séquences où elle exprime ses doutes sur sa présence dans l'émission.

"Enora va bien", a tenu à assurer Cyril Hanouna à l'issue du magnéto, avant que les autres chroniqueurs dissertent sur le bien-fondé du timing de son départ, annoncé par surprise avant la fin de la saison. "Il n'y a pas de drames, il n'y a pas de turbulences." Et d'ajouter, comme une manière de couper court aux rumeurs: "Il n'y aura non plus aucun autre départ mais que des arrivées, on attend juste la décision de Matthieu [Delormeau], qui a été un peu échaudé par tout ce qui s'est passé dernièrement."

Cyril Hanouna fait référence à la polémique suscitée par la diffusion en direct d'un canular, le 18 mai dernier, visant à piéger de jeunes homosexuels par téléphone via une petite annonce de rencontres. Le CSA, qui a déjà adressé une précédente mise en demeure à la chaîne, a indiqué se réunir en session plénière le 31 mai prochain pour étudier la séquence et, le cas échéant, sanctionner la chaîne du groupe Canal+. En attendant, Cyril Hanouna a rendez-vous ce mercredi avec Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'égalité hommes/femmes, pour évoquer ces débordements homophobes.

Mathilde Joris